Dossier

Pâturage et fenaison rythment l’été, pour disposer d’une alimentation de qualité

Bovins

Au cœur de la Lorraine belge, Thierry et Patricia Fagneray élèvent des vaches Holstein et Blanc-Bleu Belge sur une surface de 95 ha environ, dont 75 ha de prairies pâturées et fauchées. Possédant leur propre matériel de fenaison et pratiquant le pâturage tournant, ils veillent à ce que leur bétail profite toujours d’une herbe appétente. Un travail quotidien durant la saison estivale, mais qui leur permet de traire un lait de qualité et bon marché.

Déplacer ses animaux peut être source de dangers pour l’éleveur. La règle de base consiste à attirer la meneuse, que le troupeau suivra.

Bien comprendre ses bovins pour les mener, sans souci !

J.D.

Performances & pâturage

Que ce soit entre l’étable et la salle de traite, dans les prairies, ou vers la bétaillère, déplacer ses animaux est toujours une moment délicat. Conseillère en prévention chez PreventAgri, Johanna Pannetier est experte dans le déplacement et la contention des animaux au sein de l’exploitation. Voici ses recommandations pour optimiser et sécuriser ces actions récurrentes et propres au métier d’éleveur.

Plus il y a de talles, plus la production de la prairie est élevée, on va donc chercher à forcer le tallage .

L’animal est le meilleur conseiller en gestion de pâturage!

J.D.

Bovins

Pour bien gérer ses prairies, il faut être attentif au principal intéressé : le ruminant. Sa façon de manger, de laisser des refus ou non, son comportement lors de l’arrivée dans une nouvelle parcelle, etc. sont autant d’indicateurs de la bonne tenue, ou non, de vos terrains. Shane Bailey de PâtureSens explique cela en détail, et précise les réactions à adopter en fonction des situations.

Dans une gestion de pâturage, c’est toujours la plante qui est au cœur du système et non l’animal. L’important est donc de favoriser au mieux l’herbe, et pas la vache.

L’herbe, une culture comme les autres!

J.D.

Bovins

Base de bon nombre d’élevages wallons, le pâturage n’est pas toujours considéré comme une culture à part entière. Pourtant, au même titre que les céréales, les prairies peuvent être optimisées afin d’atteindre une rentabilité maximale. C’est dans cette optique que Sébastien Demoitié, éleveur à Ouffet, a invité Shane Bailey, consultant en pâturage chez PâtureSens (France).

Edition numérique des abonnés

Produire davantage de lait à peu de frais, par une valorisation efficace du pâturage

J.V.

Bovins

Dans la majorité des élevages wallons, la production laitière est fortement liée au pâturage. Un choix judicieux, étant donné la richesse énergétique et protéique de l’herbe pâturée qui permet, généralement, de combler les besoins d’entretien et de production des animaux. La quantité de lait produite par animal peut d’ailleurs être accrue par une gestion efficace du pâturage, et ce sans grande dépense. Comment ? Éléments de réponse avec Arnaud Farinelle, de Fourrages Mieux.

Lire la suite?


Enregistrez-vous gratuitement pour bénéficier de ces avantages :

  • 3 articles supplémentaires
  • Des services d’information exclusifs : les dossiers thématiques, les éditos, les archives…
  • L'accès aux prévisions météo complètes & géolocalisées
  • Un confort de lecture inédit sur PC, tablette et smartphone
  • Les newsletters : l’actualité triée par la rédaction
Lire gratuitement plus d'articles
J'en profite
Je suis abonné et je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris
 

Le direct

Le direct