Dossier

Dossier bio

Du 2 au 10 juin, la filière bio vibrera au rythme de la passion et de la transparence

Dossier bio

Sous le thème « Le bio, notre passion en toute transparence », la Semaine bio rassemblera producteurs, transformateurs, restaurateurs… et (futurs) consommateurs wallons et bruxellois du 2 au 10 juin prochain. À l’occasion de cette 14e  édition, près de 210 activités sont programmées pour découvrir les différentes facettes de la filière. À découvrir en famille ou entre amis, que l’on soit en quête de nouveautés ou à la recherche d’informations précises.

Avec ce poulailler mobile, Daniel Collienne espère susciter l’intérêt d’autres agriculteurs pour cette activité, et ainsi pouvoir créer une filière. «Cela ne demande pas beaucoup de temps ni d’espace, et c’est applicable aussi bien en conventionnel qu’en agriculture biologique!», précise-t-il.

Un poulailler mobile pour des pondeuses qui pâturent! (+vidéo)

J.D.

Volailles

On pourrait croire à première vue qu’il s’agit d’une remorque de transport. Pourtant, à l’intérieur, tout y est : abreuvoirs, lumières, nourriture, pondoirs, et même les poules ! Si Daniel Collienne a investi dans ce poulailler sur roues, c’est avant tout par idéologie. L’agriculture telle qu’il la conçoit doit s’éloigner de l’industrialisation et revenir à la nature. En déplaçant ses poules, il les laisse libres de profiter de ses différentes parcelles, et d’avoir continuellement accès à de l’herbe provenant de prairies en bon état.

En 2017, chaque Belge a consacré, en moyenne, 7,88 € de ses  dépenses alimentaires bio aux produits laitiers. Aucun autre  aliment ne fait mieux.

Sans atteindre des sommets, l’appétit des Belges pour le bio s’accroît

Conso

Depuis 2008, la part de marché des produits bio ne cesse de croître en Wallonie et en Belgique en général, signe que les habitudes de consommation changent petit à petit. Pour preuve, chaque Belge a consacré, en 2017, près de 40 € aux produits frais bio, soit 2 € de plus qu’en 2016. En parallèle, le hard discount s’intéresse de plus en plus à la filière, devenant son troisième plus gros canal de distribution.

En Flandre, le nombre de bovins bio a pratiquement doublé en un an.

Agriculteurs et éleveurs flamands se montrent moins séduits par le bio

Dossier bio

Malgré un retard certain sur la Wallonie, l’agriculture bio est en croissance en Flandre également. Ainsi, le nombre de fermes bio et la surface qui leur est dédiée a augmenté en 2017. Le nombre d’animaux élevés suivant ce mode de production fait quant à lui un impressionnant bond en avant, toutes spéculations confondues.

En raison du bon prix du lait bio, le nombre de vaches laitières a augmenté de 25
% en 2016 et de 15
% en 2017, pour s’établir à 17.100
têtes.

Le bio wallon affiche une forme olympique

Dossier bio

Année après année, la filière bio wallonne ne cesse de se développer, comme en témoigne 2017. Une fois encore, le nombre d’exploitations et la SAU bio augmentent. Un cap vient d’ailleurs d’être franchi : un ha agricole wallon sur 10 est bio. Du côté de l’élevage, les chiffres sont aussi impressionnants, avec une croissance de près de 25 % du nombre d’animaux en un an à peine, grâce, notamment, aux filières poules pondeuses et caprine. En outre, le secteur porcin, longtemps en difficulté, se relève considérablement.

Lire la suite?


Enregistrez-vous gratuitement pour bénéficier de ces avantages :

  • 3 articles supplémentaires
  • Des services d’information exclusifs : les dossiers thématiques, les éditos, les archives…
  • L'accès aux prévisions météo complètes & géolocalisées
  • Un confort de lecture inédit sur PC, tablette et smartphone
  • Les newsletters : l’actualité triée par la rédaction
Lire gratuitement plus d'articles
J'en profite
Je suis abonné et je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris
 

Le direct

Le direct