Face aux consommateurs et à la grande distribution, le modèle agricole actuel souffre… mais des solutions existent

La filière viande, et plus particulièrement la filière bovine, subit de plein fouet la pression exercée par la grande distribution. En magasin, cela se traduit par d’importantes promotions destinées à attirer le consommateur. À la ferme, c’est le revenu de l’agriculteur qui en pâtit.
La filière viande, et plus particulièrement la filière bovine, subit de plein fouet la pression exercée par la grande distribution. En magasin, cela se traduit par d’importantes promotions destinées à attirer le consommateur. À la ferme, c’est le revenu de l’agriculteur qui en pâtit. - J.V. J.V.

Promis par le président français Emmanuel Macron durant sa campagne électorale, les États Généraux de l’Alimentation (voir encadré) se sont terminés en novembre dernier dans un climat qualifié de mortifère pour les 35 principales filières alimentaires françaises. En effet, outre-Quiévrain, la part de la valeur ajoutée revenant aux agriculteurs suite à l’achat de 100 € de produits alimentaires par les consommateurs est inférieure à 8 € alors qu’elle était de 11,50 € en 2000, soit une chute de plus de 30...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 5 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Lire la suite?


Enregistrez-vous gratuitement pour bénéficier de ces avantages :

  • 5 articles supplémentaires
  • Des services d’information exclusifs : les dossiers thématiques, les éditos, les archives…
  • L'accès aux prévisions météo complètes & géolocalisées
  • Un confort de lecture inédit sur PC, tablette et smartphone
  • Les newsletters : l’actualité triée par la rédaction
Lire gratuitement plus d'articles
J'en profite
Je suis abonné et je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris
 

Le direct

Le direct