Tuberculose bovine: le délai de blocage des fermes suspectes réduit à 48h

Edition numérique des abonnés

Une première modification de la législation relative à la tuberculose bovine (Arrêté Royal du 17 octobre 2002 relatif à la lutte contre la tuberculose bovine), par laquelle les tests PCR sur organes sont notamment légalisés, permet dorénavant de « libérer » beaucoup plus rapidement les exploitations bloquées suite à une suspicion même lorsque celle-ci n’est pas encore confirmée en laboratoire. Une tuberculination générale de l’exploitation suspecte ne sera également plus demandée compte tenu de la rapidité du diagnostic officiel.

La...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Lire la suite?


Enregistrez-vous gratuitement pour bénéficier de ces avantages :

  • 3 articles supplémentaires
  • Des services d’information exclusifs : les dossiers thématiques, les éditos, les archives…
  • L'accès aux prévisions météo complètes & géolocalisées
  • Un confort de lecture inédit sur PC, tablette et smartphone
  • Les newsletters : l’actualité triée par la rédaction
Lire gratuitement plus d'articles
J'en profite
Je suis abonné et je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris
 

Le direct

Le direct