Le cauchemar d’une reprise ISA

Edition numérique des abonnés

J’ai tout d’abord introduit mon dossier de reprise pour lequel on m’a promis un montant de 70.000 € d’aide à l’installation. À partir du moment où mon dossier a été transmis au service du Spw, je suis restée sans nouvelle pendant plus d’un an. Un an d’attente au cours duquel j’ai déjà dû faire face à mes premiers remboursements ainsi qu’à plusieurs factures. Les ennuis administratifs commençaient déjà !

En juillet 2016, lors de la foire de Libramont, j’ai eu l’occasion de rencontrer des responsables du Spw et du cabinet du ministre Collin...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Lire la suite?


Enregistrez-vous gratuitement pour bénéficier de ces avantages :

  • 3 articles supplémentaires
  • Des services d’information exclusifs : les dossiers thématiques, les éditos, les archives…
  • L'accès aux prévisions météo complètes & géolocalisées
  • Un confort de lecture inédit sur PC, tablette et smartphone
  • Les newsletters : l’actualité triée par la rédaction
Lire gratuitement plus d'articles
J'en profite
Je suis abonné et je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris
 

Le direct

Le direct