Le varroa – davantage que les résidus – responsable de la mortalité des abeilles

« Pour lutter plus efficacement contre toutes sortes de ravageurs des abeilles indigènes et exotiques,  il est nécessaire que les différentes parties concernées travaillent ensemble, de manière constructive  et sur la base d'un maximum de données », plaide Phytofar.
« Pour lutter plus efficacement contre toutes sortes de ravageurs des abeilles indigènes et exotiques, il est nécessaire que les différentes parties concernées travaillent ensemble, de manière constructive et sur la base d'un maximum de données », plaide Phytofar. - J.V.

Au total, le projet belge HealthyBee, lancé suite à l’arrêt du projet européen Epilobee, a suivi 193 apiculteurs et 896 colonies d’abeilles pendant une année, à travers trois séries de visites différentes organisées en automne 2016 et durant le printemps et l’été 2017. L’analyse des résultats obtenus vient d’être achevée.

Mortel hiver

Pour les ruchers suivis, la mortalité hivernale moyenne observée en 2016-...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Lire la suite?


Enregistrez-vous gratuitement pour bénéficier de ces avantages :

  • 3 articles supplémentaires
  • Des services d’information exclusifs : les dossiers thématiques, les éditos, les archives…
  • L'accès aux prévisions météo complètes & géolocalisées
  • Un confort de lecture inédit sur PC, tablette et smartphone
  • Les newsletters : l’actualité triée par la rédaction
Lire gratuitement plus d'articles
J'en profite
Je suis abonné et je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris
 

Le direct

Le direct