Pommes de terre dans le nord-ouest de l’UE: les stocks pèsent sur les prix du «libre»

Dans le contexte actuel, il est essentiel de raisonner au mieux les intentions de plantation pour le printemps qui vient!
Dans le contexte actuel, il est essentiel de raisonner au mieux les intentions de plantation pour le printemps qui vient! - M. de N.

Les stocks actuels de pommes de terre et le déséquilibre entre l’offre et la demande nuisent aux prix pratiqués sur le marché libre, malgré la hausse de 15 % de la demande industrielle observé sur ces 5 dernières années.

Pertes en production plus élevées

En décembre dernier, le Nepg estimait les pertes en production à 5 %, ce qui semble aujourd’hui tout à fait réaliste voire sous-estimé sur le périmètre...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Lire la suite?


Enregistrez-vous gratuitement pour bénéficier de ces avantages :

  • 3 articles supplémentaires
  • Des services d’information exclusifs : les dossiers thématiques, les éditos, les archives…
  • L'accès aux prévisions météo complètes & géolocalisées
  • Un confort de lecture inédit sur PC, tablette et smartphone
  • Les newsletters : l’actualité triée par la rédaction
Lire gratuitement plus d'articles
J'en profite
Je suis abonné et je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris
 

Le direct

Le direct