Une vice-présidente et un rapporteur belges pour la commission spéciale européenne sur les pesticides

Edition numérique des abonnés

Cette commission, dont les travaux doivent durer neuf mois éventuellement renouvelables, doit se pencher sur les procédures européennes d’autorisation des pesticides, vérifier s’il existe des conflits d’intérêts lors de ces procédures et si les agences qui les mènent bénéficient de suffisamment de personnel et de financement. La commission examinera plus particulièrement le cas du glyphosate, la substance active de nombreux herbicides, dont le Roundup de Monsanto.

La Commission européenne a approuvé...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Lire la suite?


Enregistrez-vous gratuitement pour bénéficier de ces avantages :

  • 3 articles supplémentaires
  • Des services d’information exclusifs : les dossiers thématiques, les éditos, les archives…
  • L'accès aux prévisions météo complètes & géolocalisées
  • Un confort de lecture inédit sur PC, tablette et smartphone
  • Les newsletters : l’actualité triée par la rédaction
Lire gratuitement plus d'articles
J'en profite
Je suis abonné et je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris
 

Le direct

Le direct