L’urbanisation appauvrit la biodiversité (étude interuniversitaire)

Edition numérique des abonnés

Près de 60 biologistes issus des cinq institutions ont analysé des échantillons prélevés en 81 endroits dans les environs de Bruxelles, Anvers, Gand et Louvain. Les scientifiques se sont plus particulièrement intéressés à 16 groupes d’espèces, dont des bactéries, des papillons, des puces d’eau, des oiseaux et des poissons. Ils se sont penchés à la fois sur les espèces individuelles et sur la composition des écosystèmes.

D’après leurs observations, les toiles d’araignées, les oiseaux et les coléoptères présentent moins de diversité en milieu urbain....

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Lire la suite?


Enregistrez-vous gratuitement pour bénéficier de ces avantages :

  • 3 articles supplémentaires
  • Des services d’information exclusifs : les dossiers thématiques, les éditos, les archives…
  • L'accès aux prévisions météo complètes & géolocalisées
  • Un confort de lecture inédit sur PC, tablette et smartphone
  • Les newsletters : l’actualité triée par la rédaction
Lire gratuitement plus d'articles
J'en profite
Je suis abonné et je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris
 

Le direct

Le direct