Les lapins, la passion d’une vie

Gustave Chapelier considère que l’élevage sportif et la compréhension de la génétique qu’il demande sont une forme de culture qui permet à celui qui  le pratique de grandir intellectuellement. Sans oublier toute la chaleur humaine lors des nombreuses rencontres aux expositions.
Gustave Chapelier considère que l’élevage sportif et la compréhension de la génétique qu’il demande sont une forme de culture qui permet à celui qui le pratique de grandir intellectuellement. Sans oublier toute la chaleur humaine lors des nombreuses rencontres aux expositions.

G ustave Chapelier tient son intérêt pour les lapins de son père. « Mon père a élevé des lapins durant toute sa vie », explique-t-il. « À 12 ans, j’ai reçu mes premiers lapins et j'ai construit mon premier clapier avec du matériel de récupération et l’aide d’...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Lire la suite?


Enregistrez-vous gratuitement pour bénéficier de ces avantages :

  • 3 articles supplémentaires
  • Des services d’information exclusifs : les dossiers thématiques, les éditos, les archives…
  • L'accès aux prévisions météo complètes & géolocalisées
  • Un confort de lecture inédit sur PC, tablette et smartphone
  • Les newsletters : l’actualité triée par la rédaction
Lire gratuitement plus d'articles
J'en profite
Je suis abonné et je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris
 

Le direct

Le direct