Les incertitudes sur les disponibilités des matières premières soutiennent les cours

L’impact des sécheresses en Argentine et aux États-unis est moins élevé sur le marché européen que sur les cours américains.
L’impact des sécheresses en Argentine et aux États-unis est moins élevé sur le marché européen que sur les cours américains. - D.J.

Aux États-Unis, les inquiétudes liées au manque de pluie dans certaines régions du pays et de mauvaises notations de l’état des cultures ont tiré les prix du blé. En avril, la hausse chiffrait à 10 %, pour atteindre le niveau le plus élevé depuis l’été passé.

Cette progression a été beaucoup plus limitée en Europe. La cotation du blé tendre français n’a progressé que de 4 %, pour afficher près de 150 €/t mi-avril, un niveau inférieur de 2 % à celui de 2017, mais supérieur à celui de 2016 (+13 %). La faible réactivité du blé...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Lire la suite?


Enregistrez-vous gratuitement pour bénéficier de ces avantages :

  • 3 articles supplémentaires
  • Des services d’information exclusifs : les dossiers thématiques, les éditos, les archives…
  • L'accès aux prévisions météo complètes & géolocalisées
  • Un confort de lecture inédit sur PC, tablette et smartphone
  • Les newsletters : l’actualité triée par la rédaction
Lire gratuitement plus d'articles
J'en profite
Je suis abonné et je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris
 

Le direct

Le direct