PAC: entre avancées et dialogue de sourds

Edition numérique des abonnés

L’Irlandais a répondu positivement à la demande de la Wallonie et de la Flandre d’élaborer chacune leur propre plan stratégique global, qui expose - jusqu’ici à l’échelle de l’État membre- la manière dont chacun propose d’atteindre les objectifs généraux de la PAC en tenant compte de ses besoins spécifiques.

C’est une première, note le ministre wallon René Collin, d’autant plus adéquate que l’agriculture est régionalisée (à l’exception de la politique sanitaire et de l’Afsca) et que les modèles agricoles du nord et du sud du pays sont très différents...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Lire la suite?


Enregistrez-vous gratuitement pour bénéficier de ces avantages :

  • 3 articles supplémentaires
  • Des services d’information exclusifs : les dossiers thématiques, les éditos, les archives…
  • L'accès aux prévisions météo complètes & géolocalisées
  • Un confort de lecture inédit sur PC, tablette et smartphone
  • Les newsletters : l’actualité triée par la rédaction
Lire gratuitement plus d'articles
J'en profite
Je suis abonné et je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris
 

Le direct

Le direct