Sécheresse: Crelan annonce un report des remboursements de capital

A l’image d’autres cultures, la betterave souffre du manque d’eau.
A l’image d’autres cultures, la betterave souffre du manque d’eau. - J.V.

Après avoir subi, fin 2017, une première période de sécheresse reconnue comme calamité agricole par les autorités, la Belgique fait à nouveau face à un épisode climatique particulièrement exceptionnel. En Flandre, comme en Wallonie, le ministre compétent examine si cette nouvelle période de sécheresse pourra être reconnue en tant que calamité agricole.

C’est dans ce contexte que Crelan laisse à ses clients agriculteurs et horticulteurs la possibilité de reporter leur remboursement du capital de leur...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Lire la suite?


Enregistrez-vous gratuitement pour bénéficier de ces avantages :

  • 3 articles supplémentaires
  • Des services d’information exclusifs : les dossiers thématiques, les éditos, les archives…
  • L'accès aux prévisions météo complètes & géolocalisées
  • Un confort de lecture inédit sur PC, tablette et smartphone
  • Les newsletters : l’actualité triée par la rédaction
Lire gratuitement plus d'articles
J'en profite
Je suis abonné et je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris
 

Le direct

Le direct