Feuilles mortes au vent mauvais

Edition numérique des abonnés

Rappelons-nous. La guerre du Vietnam a opposé durant vingt ans l’armée américaine (nos libérateurs de 1945) aux rebelles communistes du Vietcong, dans une sale guerre avec pour théâtre des opérations un pays de rizières, et de jungles propices à la guérilla. Nos amis Yankee, jamais à court d’idées, se sont dit qu’il suffisait de déshabiller les forêts vietnamiennes pour débusquer les snipers qui décimaient leurs boys. Ils ont donc commandé un super-herbicide à Monsanto. En 1940, les chercheurs avaient mis au point le 2, 4, 5-T, une saleté qui contient des dioxines, un défoliant très...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Lire la suite?


Enregistrez-vous gratuitement pour bénéficier de ces avantages :

  • 3 articles supplémentaires
  • Des services d’information exclusifs : les dossiers thématiques, les éditos, les archives…
  • L'accès aux prévisions météo complètes & géolocalisées
  • Un confort de lecture inédit sur PC, tablette et smartphone
  • Les newsletters : l’actualité triée par la rédaction
Lire gratuitement plus d'articles
J'en profite
Je suis abonné et je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris
 

Le direct

Le direct