Peste porcine africaine: la filière viande se constitue partie civile

Edition numérique des abonnés

Bien que la maladie n’ait pas encore éclaté dans les élevages porcins et qu’il n’y ait aucun risque pour la santé publique, la présence de la peste porcine africaine en Belgique a des conséquences économiques considérables pour la filière porcine.

En raison de la perte des marchés d’exportation et des ventes plus difficiles de porc sur le marché intracommunautaire, les éleveurs de porcs perçoivent des prix moins élevés pour leurs porcs que leurs homologues étrangers. En conséquence, le secteur de la transformation de la viande est confronté à des...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Lire la suite?


Enregistrez-vous gratuitement pour bénéficier de ces avantages :

  • 3 articles supplémentaires
  • Des services d’information exclusifs : les dossiers thématiques, les éditos, les archives…
  • L'accès aux prévisions météo complètes & géolocalisées
  • Un confort de lecture inédit sur PC, tablette et smartphone
  • Les newsletters : l’actualité triée par la rédaction
Lire gratuitement plus d'articles
J'en profite
Je suis abonné et je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris
 

Le direct

Le direct