L’urbanisation ne pourra plus grignoter de territoire wallon dès 2050

DSC_8222

Le plan, qui fait l’objet de discussions depuis des mois, prévoit une première étape en 2025, quand l’étalement urbain sur les terres sera limité à 6 km² par an. En 2050, il sera tout simplement interdit de grignoter du territoire pour construire, les « terres non artificialisées (toute surface retirée de son état naturel, forestier ou agricole) ne pourront être consommées ».

C’est avant tout un enjeu environnemental, note L’Echo. L’urbanisation a en effet de nombreux effets néfastes. Entre 1985 et 2017, 16,2 km² par an ont été...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 5 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Lire la suite?


Enregistrez-vous gratuitement pour bénéficier de ces avantages :

  • 5 articles supplémentaires
  • Des services d’information exclusifs : les dossiers thématiques, les éditos, les archives…
  • L'accès aux prévisions météo complètes & géolocalisées
  • Un confort de lecture inédit sur PC, tablette et smartphone
  • Les newsletters : l’actualité triée par la rédaction
Lire gratuitement plus d'articles
J'en profite
Je suis abonné et je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris
 

Le direct

Le direct