Vous êtes ici : 

Le Sillon Belge

La cotation Belgapom de ce vendredi 4 septembre 2015 pour les pommes de terre s'établit à 12,50 €/100 kg (TVA excl.) ou 13,25 €/100 kg (TVA incl.) pour la variété Bintje. Belgapom évoque un marché stable sur lequel l'offre est égale à la demande. La cotation Belgapom pour des pommes de terre de primeurs est le prix le plus fréquent constaté le jour précédent pour des pommes de terre récoltées à la machine, de variétés hâtives, pour la transformation en produits de pommes de terre surgelé ...
Le Premier ministre français Manuel Valls a dévoilé jeudi de nouvelles mesures de soutien aux agriculteurs, dont une "année blanche" sur les dettes bancaires, alors que des milliers d'entre eux manifestaient avec leurs tracteurs à Paris pour alerter sur la crise de leur secteur.    "La France ne lâchera pas ses agriculteurs. Le désespoir, l'humiliation, la colère nous les entendons. Et avec le gouvernement (...) nous y répondons", a-t-il dit lors d'une conférence de presse organisée à l ...
On ne va quand même pas reprocher au consommateur de ne pas avoir envie de payer un peu plus pour un simple litre de lait. Les rayons des magasins sont inondés de ce produit banal. C’est en ces termes qu’est parue récemment dans un hebdomadaire économique une opinion en réaction aux actions menées, ces dernières semaines, par des éleveurs, aussi bien sur notre territoire que dans d’autres Etats-membres de l’Union européenne. Et d’ajouter : « Dès que le marché tousse un peu, les autorités sont ...
Les enfants grandissant à la ferme sont peu sujets aux allergies et à l'asthme en raison de la poussière, ont mis en évidence des chercheurs belges de l'Institut flamand de biotechnologie (Vlaams Instituut voor Biotechnologie) et de l'Université de Gand (UGent), dont les travaux ont été publiés jeudi dans la revue américaine Science.   "A ce stade, nous avons mis en évidence un lien entre la poussière dans les fermes et la protection contre l'asthme et les allergies", a expliqué Bart La ...
Le ministre wallon de l'Agriculture René Collin a indiqué jeudi en fin de matinée que la rencontre avec les producteurs de viande bovine venus le "réveiller" avec tracteurs et veau à l'appui s'était "très bien passée", y compris la visite "inédite" d'un veau dans son living. Un des problèmes évoqués à son domicile par les éleveurs avait trait au manque de transparence des abattoirs, explique le ministre. Il s'agit plus précisément de "la manière dont les abattoirs classent et pèsent les animaux".