Visites des essais CePiCOP: observer aujourd’hui pour les semis de demain

Cultures

L’ensemble des expérimentateurs wallons présenteront leurs différentes plateformes expérimentales en céréales durant le mois de juin.

La commission confirme qu’il « existe effectivement une marge de manœuvre » pour appliquer des exigences sanitaires et environnementales (y compris sur le bien-être des animaux) « relatives aux processus et aux méthodes de production des produits importés d’une manière  compatible avec l’OMC ».

Clauses miroirs : un projet de rapport très attendu

Economie

Dans un projet de rapport très attendu, la commission admet qu’il « existe une marge de manœuvre » pour appliquer « d’une manière compatible avec l’OMC » des mesures de réciprocité des normes environnementales et sanitaires de l’UE aux produits importés.

Publireportage

Gevagri et Kramp, une collaboration réussie pour un objectif commun : rapidité, flexibilité et qualité

La Une

Gevagri est active dans la région de Charleroi depuis 1960. D’abord un modeste atelier de maintenance agricole, l’entreprise s’est développée jusqu’à réunir aujourd’hui une équipe de plus de 10 collaborateurs et devenir un important concessionnaire de matériel agricole proposant un service étendu, incluant l’entretien et la réparation. Les agriculteurs y trouvent un large éventail de marques et d’équipements.
Symptômes de fusariose sur épis (Fusarium spp.).

Maladies en forment: favorisées par les dernières pluies?

Céréales

La majorité des froments du réseau d’observation CePiCOP est à l’épiaison (BBCH 51-59).

Les modèles iCON se déclinent en trois versions dans la série 4000 (175, 208 et 235 ch)  et deux versions dans la série 8000 (306 et 348 ch).

«iCON», le JCB Fastrac résolument technologique

Echo des entreprises

JCB vient de dévoiler de nouveaux tracteurs Fastrac pour les séries 4000 et 8000 dotés d’une infrastructure électronique entièrement renouvelée. Celle-ci contribue à accroître les performances et le confort, tout en apportant une liberté de choix d’utilisation très large.

Baux antérieurs à la nouvelle réforme: une interprétation qui peut poser problème

Droit rural

Lors d’une journée d’information traitant des outils de transmission des exploitations organisée par Hainaut Développement, Maître Henry Van Malleghem s’est exprimé sur la transmission des exploitations au regard de la loi sur le bail à ferme. Il a plus particulièrement abordé la question du traitement des baux antérieurs au 1er janvier 2020 ainsi que les principes de la cession familiale simple et de la cession privilégiée.

Chiffre record et beau programme

Echo des entreprises

Lemken a clôturé l’exercice écoulé avec un bond de 22 % de son chiffre d’affaires. Les 446 millions d’euros atteints représentent un record pour l’entreprise familiale qui existe depuis 242 ans. La nouvelle année a tout aussi bien commencé avec un carnet de commandes bien rempli.

En maïs, les semences ont pu être placées dans un sol encore humide et, avec le temps plus chaud de début mai, la levée s’est bien passée. Toutefois, le manque d’eau commence à se faire ressentir.

A la mi-printemps, des précipitations seraient les bienvenues pour les grandes cultures

Cultures

Dans sa dernière édition, le bulletin agrométéorologique du pays s’attarde grandement sur les conditions sèches actuelles, observées depuis le mois de mars déjà. Bien que les cultures n’en souffrent pas encore véritablement, la situation doit être surveillée avec attention. L’arrivée de précipitation serait un soulagement.

Selon F. Timmermans, « certaines personnes prétendent qu’il y a un risque de pénurie alimentaire dans l’UE, ce qui n’est pas le cas». Une phrase qui a fait bondir Chr. Lambert.

Sécurité alimentaire : vive opposition entre la commission et le Copa

Economie

La question de la sécurité alimentaire (suite à l’invasion de l’Ukraine par la Russie) oppose vivement la commission au Copa alors que doivent être présentées fin juin de nouvelles propositions législatives sur les pesticides et la biodiversité.

99.000 ha de plus pour la production alimentaire grâce au photovoltaïque

Voix de la terre

Tandis que les céréaliers ukrainiens tentent de faire leurs semis de printemps sous les obus, l’Europe redoute un manque de céréales, une explosion des prix, voire une pénurie alimentaire. Tout près de chez nous, 100.000 ha de bonnes terres agricoles, déjà couvertes de jeune blé, sont pourtant immédiatement disponibles, dès la moisson de l’été 2022. La volonté politique suffirait pour mettre sur le marché mondial la ration alimentaire annuelle de 2 millions de personnes supplémentaires.

Les rampes suspendues en serre tunnel sont peu chères et faciles à installer.  Elles complètent les systèmes goutte-à-goutte.

Économiser l’eau et irriguer raisonnablement les cultures

Maraîchage

Les années 2017 à 2020 nous ont rappelé que nous devons compter sur de possibles périodes de déficit hydrique dans nos cultures. Comme leur nom l’évoque, les cultures maraîchères ont besoin de disponibilités importantes et soutenues en eau. 2021 fut excessive dans l’autre sens et certaines réserves ont été partiellement reconstituées. Mais restons attentifs aux messages de prévention en vue d’économiser l’eau et réduire les irrigations. Nous sommes tous concernés par une gestion de l’usage l’eau.

Le projet vise à restaurer la biodiversité dans les plaines agricoles de Hesbaye.

Davantage de biodiversité dans les zones agricoles de Hesbaye

Environnement

Constatant que la biodiversité se trouve actuellement dans un état préoccupant, notamment en zone agricole, Céline Tellier soutient le projet « Hesbaye Sauvage » porté par l’asbl Faunes et Biotopes.

Les pucerons verts restent présents sur les parcelles de betteraves

Betteraves

Dans les parcelles de betteraves sucrières, les températures restent favorables à la présence et au développement des pucerons. Par ailleurs, des betteraves à collet multiple sont également observées.

La recette de la semaine: la valse des croques

A table

Croque-monsieur et ses variantes, croque Roquefort et même le croque aux pommes, en version sucrée. Bon appétit !

Chez les frères Baikrich: d’un élevage de 50 moutons à la création d’une filière pour écouler des agneaux toute l’année

Ovins, caprins

Bien que la filière ovine se développe en Wallonie, les éleveurs sont toujours à la recherche de débouchés. Et pour y arriver, certains d’entre eux ont décidé d’unir leurs forces pour rationaliser leurs coûts et négocier un prix convenable. C’est le cas des frères Baikrich, installés dans la région de Bastogne, qui ont développé en collaboration avec d’autres éleveurs l’agneau Joyau, une filière ovine wallonne de qualité. Rencontre avec Florian qui nous explique la démarche.

Quels nouveaux schémas de désherbage adopter dans l’ère post-linuron?

Maraîchage

Suite à la disparition du linuron en 2017, le désherbage des parcelles de carottes s’est complexifié. Face à la nécessité d’identifier des alternatives efficaces pour contrer la concurrence des adventices, le Cpl-Végémar conduit de nombreux essais dont voici la synthèse.

Autant en emporte le clan…

Marc Assin

Voix de la terre

Le retournement d’une prairie permanente entraîne une minéralisation conséquente de l’azote. La succession culturale  doit donc être réfléchie pour limiter les risques de lessivage de nitrate vers les eaux souterraines.

Pouvoir bien gérer la post-destruction des prairies permanentes

Elevage

En Région Wallonne, la destruction de prairies permanentes n’est autorisée qu’entre le 1er février et le 31 mai, et interdite sur les sites Natura 2000. Particulièrement néfaste à la qualité de l’eau, cette pratique libère des quantités conséquentes d’azote dans le sol et fait l’objet d’une réglementation stricte. Il est donc primordial de savoir comment agir ensuite pour limiter le risque de lessivage de ce nitrate.

D’après la « liste rouge » européenne, près d’une espèce d’abeilles et de papillons sur trois voit sa population décliner

Journée des pollinisateurs à Lutrebois : «créons de l’empathie entre agriculteurs et apiculteurs»

Economie

Il est des lieux dont la musicalité limpide et solitaire nous offre un billet d’absence pour en éprouver de l’intérieur les mouvements. On y murmurerait presque pour ne pas déranger l’ordre des mots. C’est là, à la porte de Bastogne, que le petit village de Lutrebois a accueilli de bourdonnants apiculteurs en herbe et quelques agriculteurs. Tous en quête de respect de la biodiversité.

Les données générées par l’outil sont calculées sur base de la situation parcellaire  et de la rotation des cultures sur les trois dernières années en regard  des différentes couches cartographiques de l’outil .

Pour connaître toutes les mesures liées à la protection des eaux sur votre parcelle

Cultures

Le projet Dipros, financé par la Société Publique de Gestion de l’Eau (SPGE), vise à mettre en place une réflexion concertée et innovante sur la gestion intégrée de l’eau à l’échelle des exploitations agricoles. C’est dans cette optique que le projet a développé l’outil DIPR’eau.

La Belgique ne produit que 16 % de la viande ovine qu’elle consomme.

Malgré dix ans de croissance, toujours trop peu d’agneaux pour alimenter le marché wallon

Ovins, caprins

Le début du XXe siècle a vu la pratique de l’élevage ovin se perdre au sein de nos campagnes, au profit de l’élevage bovin. Aujourd’hui, par manque de tradition, le secteur ovin wallon manque encore et toujours d’éleveurs professionnels et surtout d’agneaux pour satisfaire la demande du consommateur. Au niveau belge, à ce jour, seuls 16 % de la viande ovine consommée sont produits localement.