Monsanto sur le banc des accusés dans un procès visant le Roundup

Edition numérique des abonnés

Monsanto, qui vient d’être racheté par l’allemand Bayer et dont la raison sociale devrait bientôt disparaître, est visé par la plainte de Dewayne Johnson, un particulier atteint d’un cancer en phase terminale après avoir vaporisé du Roundup pendant deux ans.

«Monsanto sait depuis 40 ans que les composants de base du Roundup peuvent provoquer des tumeurs chez des animaux de laboratoire», a affirmé, au nom de l’accusation, l’avocat Brent Wisner, au premier jour des audiences du procès à San Francisco.

C’est le...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Lire la suite?


Enregistrez-vous gratuitement pour bénéficier de ces avantages :

  • 3 articles supplémentaires
  • Des services d’information exclusifs : les dossiers thématiques, les éditos, les archives…
  • L'accès aux prévisions météo complètes & géolocalisées
  • Un confort de lecture inédit sur PC, tablette et smartphone
  • Les newsletters : l’actualité triée par la rédaction
Lire gratuitement plus d'articles
J'en profite
Je suis abonné et je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris
 

Le direct

Le direct