Les gaz à effet de serre dus aux rizières probablement très sous-estimés

Edition numérique des abonnés

Les rizières émettent principalement deux gaz réchauffant la planète : le méthane et le protoxyde d’azote (N2O). Les deux ont un pouvoir réchauffant très supérieur à celui du dioxyde de carbone.

Le méthane est produit lorsque les sols sont constamment immergés, par des organismes qui se développent dans cet environnement. Le second, le N2O, est généré lorsque le sol est immergé puis asséché de façon intermittente, une technique pratiquée par une partie des riziculteurs, et sous-estimée, selon les chercheurs de l’ONG Environmental Defense Fund (...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Lire la suite?


Enregistrez-vous gratuitement pour bénéficier de ces avantages :

  • 3 articles supplémentaires
  • Des services d’information exclusifs : les dossiers thématiques, les éditos, les archives…
  • L'accès aux prévisions météo complètes & géolocalisées
  • Un confort de lecture inédit sur PC, tablette et smartphone
  • Les newsletters : l’actualité triée par la rédaction
Lire gratuitement plus d'articles
J'en profite
Je suis abonné et je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris
 

Le direct

Le direct