Edition numérique des abonnés

Onze centres pilotes se partagent 3,5 millions pour conseiller les agriculteurs

Cultures

« Que ce soit sur mes parcelles ou pour le compte de tiers, les sols sont soignés avec la même attention, du semis à la récolte. N’oublions pas qu’ils constituent le premier capital de nos exploitations », insiste Yves Henry.

Puiser le meilleur de la technologie, sans négliger le savoir-faire du fermier!

J.V.

Equipements

Au cœur de la Hesbaye liégeoise, Yves Henry est un adepte des nouvelles technologies. Autoguidage, gps, télégonflage, drone… sont entrés dans sa vie par passion, mais aussi en vue d’accroître la qualité des prestations d’Isaply Services, son entreprise de travaux agricoles et de terrassement. L’homme conserve toutefois un œil critique sur ces outils qui le guident au quotidien mais ne remplacent ni l’expérience, ni le savoir-faire du fermier.

Depuis la semaine dernière (photo), les plantules de maïs se sont bien développées, mais les populations de pucerons n’ont pratiquement pas progressé.

Pucerons en culture de maïs: pas de souci jusqu’à présent

Maïs

Les populations de Métopolophium dirhodum ne posent jusqu’ici pas de souci.

Les orages ont localement fait de gros dégâts. Il convient de bien identifier les plages endommagées.

Météo et pommes de terre: des situations très contrastées sur le terrain

pommes de terre

Dans son avis du 12 juin, la Fiwap constate en ce début de saison un paysage patatier contrasté à plusieurs niveaux.

Vue de betteraves argentées, dues à Curtobacterium.

Betteraves sucrières: début de saison marqué par les orages

Betteraves

Incursion de la bactérie Pseudomonas, observation de betteraves «argentées» et élimination des betteraves présentant des montées à graines font l’actualité.

La moissonneuse-batteuse est une machine aujourd’hui technologiquement très avancée, disposant de capteurs dont les mesures constituent une  véritable pierre angulaire pour les applications de smart farming.

Gagner en efficacité et productivité? Le smart farming vous y aide au quotidien

N.H.

Cultures

Augmenter la productivité de son matériel ? Accroître les rendements des cultures tout en réduisant l’utilisation des intrants ? Diminuer l’empreinte environnementale de ses activités ? Nul doute que chaque agriculteur ou entrepreneur répond par l’affirmative à ces questions et veille quotidiennement à leur pleine réalisation. Il est toutefois difficile d’obtenir des données fiables sur lesquelles se baser pour prendre les meilleures décisions pour la conduite des futures cultures de façon objective et précise sans outils spécifiques. Le smart farming est sans conteste la solution à cette problématique. Rencontre avec deux spécialistes de la question, travaillant chez Cofabel, importateur John Deere en Belgique.

Du 18 au 21 juin, la Coopérative des betteraviers transformateurs retourne devant ses futurs coopérateurs pour leur présenter son fonctionnement et ses derniers développements.

Sucrerie de Seneffe: de nouvelles informations, du 18 au 21 juin!

Betteraves

La CoBT invite tous les agriculteurs et sympathisants à participer aux réunions qu’elle organise du 18 au 21 juin. Objectif : leur présenter son fonctionnement et les dernières avancées.

Les équipements de protection sont utiles dans bien des cas.

Gants, combinaison, masque, bottes… Les équipements de protection phyto: le bon choix, garant de leur efficacité!

Cultures

L’emploi et la manipulation des produits phytosanitaires ne sont pas sans risque pour la santé de l’applicateur. Quelles sont les bonnes pratiques en la matière, quels sont les équipements de protection à privilégier, comment les choisir et les utiliser au mieux ? Autant de questions auxquelles Frédéric Gastiny, coordinateur de l’asbl Preventagri, apporte un éclairage éprouvé par une expertise de terrain.

Les visites des champs d’essais, l’occasion de faire le point sur la saison en cours... et de réfléchir à l’avenir.

Du 12 au 25 juin: visitez les essais en céréales!

Céréales

Les différents acteurs de la recherche céréalière en Wallonie invitent, en ce mois de juin, les agricultrices et agriculteurs à visiter les essais qu’ils ont mis en place en divers sites au sud du pays.

Jusqu’ici, il n’y a rien à signaler sur le front des pucerons.

Culture de maïs: très peu de pucerons en ce début juin

Maïs

Les organismes actifs au sein du Centre pilote maïs ont remis en place un réseau d’avertissement avec un suivi de parcelles réparties sur 12 dans les différentes régions. Les observations feront l’objet de communiqués.

Les betteraves ferment les lignes dans les premiers semis et s’en approchent dans les semis moins précoces.

Développement rapide dans les parcelles betteravières

Betteraves

La Cepm dénonce les propositions de la Commission européenne qui «vont peser davantage encore sur la compétitivité de la production européenne sur les marchés mondiaux».

La Confédération européenne de la production de maïs dénonce les propositions de la Commission

Maïs

La Cepm a tenu à Bruxelles le 5 juin, le premier Congrès européen du maïs, symbole de l’attachement des maïsiculteurs au projet européen.

Le site comportera notamment une plateforme dédiée aux couverts végétaux,  à leur choix et à leur gestion, du semis jusqu’à leur destruction.

L’agriculture de conservation, en vitrines, démonstrations et conférences

Cultures

Vu l’engouement croissant des agriculteurs pour les techniques de conservation des sols et le succès de la première édition en 2016, l’asbl Greenotec et les Services publics de Wallonie organisent, avec le soutien de nombreux partenaires, la seconde édition du Festival consacré à cette vaste thématique.

Les parcelles affectées par des dégâts de grêle, par exemple,  sont exposées au risque d’obtenir des valeurs d’APL élevés.

APL potentiellement élevés: faites valoir vos droits!

Cultures

À la suite des mauvaises conditions climatiques survenues en ce printemps, de nombreuses parcelles ont subi des accidents culturaux. En plus des pertes de rendement, le risque pour les terres concernées est d’engendrer des valeurs d’Azote Potentiellement Lessivable (APL) élevées.

Tout traitement insecticide contre la cécidomyie orange est désormais à éviter.

Cadco- actualité – céréales: cécidomyie orange, au tour des parasitoïdes!

Céréales

Après une dernière semaine de mai marquée par des vols extrêmement abondants de cécidomyie orange, c’est maintenant au tour de Macroglenes penetrans de se faire remarquer.

Le mouron est bien présent en cultures maraîchères comme en grandes cultures.

Mécanique, thermique et chimique: réflexions autour de la maîtrise des adventices en cultures maraîchères

F.

Maraîchage

Ce printemps avec une période sèche jusqu’aux deux premières décades de mai avant l’arrivée de précipitations orageuses guide les choix du maraîcher dans la maîtrise des adventices. Une lutte nécessaire car en grand nombre, celles-ci concurrencent les cultures souhaitées mais aussi nuisent à leur aération et favorisent ainsi le développement de maladies foliaires.

Le bâtiment rassemble 200 chercheurs dans un but de collaboration scientifique et d’avancée dans la recherche agronomique.

Et Terra innova l’agriculture de demain…

J.D.

Cultures

La faculté de Gembloux Agro-Bio Tech a récemment inauguré un nouveau centre de recherche, nommé Terra, dédié à l’agriculture de demain, aux innovations et aux produits qui en résultent. Il s’agit donc d’une unité de recherche et d’enseignement qui étudie et développe l’ingénierie biologique dans les domaines de l’agroalimentaire, de l’agriculture, de la biotechnologie, de l’environnement et de la foresterie.

Thomas et Hélène cultivent une trentaine de variétés de légumes sur une surface de 9 ha.

La Ferme de la Sève à Mellet: «Nous voulons simplement développer un modèle plus sain»

DJ

Cultures

À Mellet, dans le Hainaut, Thomas et Hélène Geeraerts-Van Zande cultivent des légumes bios en parallèle de l’exploitation familiale conventionnelle. Les jeunes agriculteurs n’hésitent pas à s’appuyer sur les atouts de chacune des exploitations afin d’atteindre leur objectif : faire mieux !

En Flandre, le nombre de bovins bio a pratiquement doublé en un an.

Agriculteurs et éleveurs flamands se montrent moins séduits par le bio

Dossier bio

Malgré un retard certain sur la Wallonie, l’agriculture bio est en croissance en Flandre également. Ainsi, le nombre de fermes bio et la surface qui leur est dédiée a augmenté en 2017. Le nombre d’animaux élevés suivant ce mode de production fait quant à lui un impressionnant bond en avant, toutes spéculations confondues.

En raison du bon prix du lait bio, le nombre de vaches laitières a augmenté de 25
% en 2016 et de 15
% en 2017, pour s’établir à 17.100
têtes.

Le bio wallon affiche une forme olympique

Dossier bio

Année après année, la filière bio wallonne ne cesse de se développer, comme en témoigne 2017. Une fois encore, le nombre d’exploitations et la SAU bio augmentent. Un cap vient d’ailleurs d’être franchi : un ha agricole wallon sur 10 est bio. Du côté de l’élevage, les chiffres sont aussi impressionnants, avec une croissance de près de 25 % du nombre d’animaux en un an à peine, grâce, notamment, aux filières poules pondeuses et caprine. En outre, le secteur porcin, longtemps en difficulté, se relève considérablement.

Les plantations de ce printemps à l’échelle nationale sont estimées à 94.746 ha, en recul de 0,6% par rapport à l’an denier.

Au plan national, des plantations de pommes de terre en infime repli

pommes de terre

L’estimation provisoire des surfaces en pomme de terre révèle une situation contrastée entre le sud et le nord du pays.

Il est conseillé à chacune et chacun de bien contrôler le résultat du calcul transmis par l’administration, et les données utilisées pour le réaliser.

Les taux de liaison au sol 2017: à chacun de vérifier ses résultats et d’agir en conséquence

Elevage

Les taux de liaison au sol définitifs pour la campagne 2017 viennent d’être envoyés par l’Administration. Malgré les conditions climatiques difficiles à la fin de cette campagne, moins de 3 % d’agriculteurs ont obtenu un LS supérieur à 1. Pour ceux-ci, un recours demeure possible. Quels sont les points de vigilance et les erreurs qui apparaissent le plus fréquemment dans le calcul de ce LS ? Comment réaliser un recours ? Voyons cela!

C’est au plus tard entre le début et la mi-floraison que l’on peut intervenir si nécessaire contre la fusariose de l’épi.

Cadco – actualité – céréales: vigilance encore à la floraison des froments

Céréales

Les observations systématiques du cadco ont pris fin. À chacun d’inspecter l’état de ses cultures avant de décider d’un éventuel traitement fongicide. Comme annoncé, la cécidomyie orange s’est manifestée par des vols très abondants, justifiant la protection de tous les froments ayant atteint le début épiaison.

Edition numérique des abonnés

Champagne: un millier d’hectares entièrement détruits par la grêle

Cultures

Des orages de grêle successifs en avril et mai ont endommagé 1.800 hectares dans le vignoble champenois (nord de la France), dont un millier entièrement détruits par ces phénomènes d’une précocité «exceptionnelle», a annoncé mercredi le Comité Champagne.

L’Irbab rappelle également toute l’importance du bore contre la pourriture du cœur.

Betteraves sucrières: bon développement, parfois hétérogène

Betteraves

Dans son dernier avis, l’Irbab note que les betteraves ont plus de 10 feuilles dans les premiers semis et sont au stade 2-4 feuilles dans les semis tardifs.

Le direct

Le direct