Edition numérique des abonnés

Trois cas de maladie de Newcastle confirmés

Volailles

Champion des antenais Rouge de l'Ouest, à Simon Vincent.

Concours ovin du jeudi de l’Ascension

Ovins, caprins

Un concours ovin s’est tenu le jeudi de l’Ascension, lors de la journée portes ouvertes de l'école St Quentin de Ciney. Au total, 21 éleveurs participaient. Il y ont présentés trois races, à savoir Texel français, Bleu du Maine et Rouge de l'ouest. Voici les champion(ne)s.

Grâce à son logiciel Salve, RumeXperts peut détecter précocement les problèmes dans les troupeaux laitiers  et ainsi permettre à l’éleveur d’adapter sa pratique.

Rumexperts: l’expertise de la donnée, une réponse sur-mesure aux problèmes d’éleveurs

Smart farming

Expertiser la donnée d’élevage des grands et petits ruminants pour permettre à l’éleveur d’optimiser ses paramètres d’élevage et ainsi gagner en rentabilité, c’est la mission que se donne RumeXperts, un projet First Spin Off de l’Université de Liège. Anne-Sophie Rao, vétérinaire, a mis sa thèse entre parenthèses pour lancer la future start-up sur les rails.

Edition numérique des abonnés

La Sogepa a récupéré un agrément conditionné pour Veviba, Verbist attaque Ducarme

Bovins

La Sogepa, qui exploite l’entreprise de découpe de viande Veviba à Bastogne depuis le scandale qui a éclaté début mars, a reçu le 31 mai un agrément conditionné pour reprendre les activités. Le Groupe Verbist, actionnaire principal, ne peut plus exercer d’autorité sur Veviba. Lundi soir, celui-ci a publié une longue lettre dans laquelle il attaque durement le ministre fédéral de l’Agriculture Denis Ducarme (MR). La société suspectée de fraude accuse le ministre d’avoir lancé « un tumulte hystérique sans précédent » à son encontre. « Les attaques personnelles dont je fais l’objet seront versées au dossier », réplique celui-ci.

Tous les emballages porteront le logo Biomilk.be, permettant au client de faire le lien immédiatement.

Une nouvelle gamme «Delhaize Bio» avec le lait de chez Biomilk.be

Bovins

Dès le 1er juillet, Delhaize proposera du lait, de la crème et du yaourt bio 100 % belge sous la marque « Delhaize Bio ». C’est la première fois en Belgique qu’un supermarché collabore si étroitement avec une coopérative.

La renoncule âcre n’est pas appétée car faiblement toxique. Si l’animal venait à manquer de fourrages, il pourrait se rabattre sur ces plantes  au risque de certains désagréments.

En prairie: savoir reconnaître les plantes toxiques pour éviter les problèmes

Chevaux

Avec un temps au beau fixe, la plupart des chevaux sont au pré. Pas de souci à première vue, si ce n’est que... Avez-vous déjà observé les différentes plantes qui poussent dans ou aux abords de vos prairies ? Certaines sont toxiques et demandent une attention particulière. Si on peut éviter le pire...

La semence d’un taureau, porte d’entrée possible du germe Histophilus somni dans les exploitations.

Histophilus somni découvert dans la semence d’un géniteur

Bovins

C’est une grande première, le germe Histophilus somni a été retrouvé dans la semence d’un reproducteur de haute valeur génétique. Une découverte qui donne un nouvel éclairage sur l’un des moyens de propagation de la maladie dans les exploitations wallonnes. Un éleveur et ses deux vétérinaires d’exploitation témoignent.

Avec ce poulailler mobile, Daniel Collienne espère susciter l’intérêt d’autres agriculteurs pour cette activité, et ainsi pouvoir créer une filière. «Cela ne demande pas beaucoup de temps ni d’espace, et c’est applicable aussi bien en conventionnel qu’en agriculture biologique!», précise-t-il.

Un poulailler mobile pour des pondeuses qui pâturent! (+vidéo)

J.D.

Volailles

On pourrait croire à première vue qu’il s’agit d’une remorque de transport. Pourtant, à l’intérieur, tout y est : abreuvoirs, lumières, nourriture, pondoirs, et même les poules ! Si Daniel Collienne a investi dans ce poulailler sur roues, c’est avant tout par idéologie. L’agriculture telle qu’il la conçoit doit s’éloigner de l’industrialisation et revenir à la nature. En déplaçant ses poules, il les laisse libres de profiter de ses différentes parcelles, et d’avoir continuellement accès à de l’herbe provenant de prairies en bon état.

Le bâtiment rassemble 200 chercheurs dans un but de collaboration scientifique et d’avancée dans la recherche agronomique.

Et Terra innova l’agriculture de demain…

J.D.

Cultures

La faculté de Gembloux Agro-Bio Tech a récemment inauguré un nouveau centre de recherche, nommé Terra, dédié à l’agriculture de demain, aux innovations et aux produits qui en résultent. Il s’agit donc d’une unité de recherche et d’enseignement qui étudie et développe l’ingénierie biologique dans les domaines de l’agroalimentaire, de l’agriculture, de la biotechnologie, de l’environnement et de la foresterie.

En Flandre, le nombre de bovins bio a pratiquement doublé en un an.

Agriculteurs et éleveurs flamands se montrent moins séduits par le bio

Dossier bio

Malgré un retard certain sur la Wallonie, l’agriculture bio est en croissance en Flandre également. Ainsi, le nombre de fermes bio et la surface qui leur est dédiée a augmenté en 2017. Le nombre d’animaux élevés suivant ce mode de production fait quant à lui un impressionnant bond en avant, toutes spéculations confondues.

Avec une filière de plus en plus durable, consommer des produits d’origine locale devient un geste responsable.

La Journée mondiale du lait: une production durable pour une consommation responsable

Bovins

En raison du bon prix du lait bio, le nombre de vaches laitières a augmenté de 25
% en 2016 et de 15
% en 2017, pour s’établir à 17.100
têtes.

Le bio wallon affiche une forme olympique

Dossier bio

Année après année, la filière bio wallonne ne cesse de se développer, comme en témoigne 2017. Une fois encore, le nombre d’exploitations et la SAU bio augmentent. Un cap vient d’ailleurs d’être franchi : un ha agricole wallon sur 10 est bio. Du côté de l’élevage, les chiffres sont aussi impressionnants, avec une croissance de près de 25 % du nombre d’animaux en un an à peine, grâce, notamment, aux filières poules pondeuses et caprine. En outre, le secteur porcin, longtemps en difficulté, se relève considérablement.

Il est conseillé à chacune et chacun de bien contrôler le résultat du calcul transmis par l’administration, et les données utilisées pour le réaliser.

Les taux de liaison au sol 2017: à chacun de vérifier ses résultats et d’agir en conséquence

Elevage

Les taux de liaison au sol définitifs pour la campagne 2017 viennent d’être envoyés par l’Administration. Malgré les conditions climatiques difficiles à la fin de cette campagne, moins de 3 % d’agriculteurs ont obtenu un LS supérieur à 1. Pour ceux-ci, un recours demeure possible. Quels sont les points de vigilance et les erreurs qui apparaissent le plus fréquemment dans le calcul de ce LS ? Comment réaliser un recours ? Voyons cela!

Edition numérique des abonnés

Il n’y a jamais eu aussi peu de bétail en Belgique

Economie

Le nombre de têtes de bétail n’a jamais été aussi bas en Belgique que l’année passée, révèlent les derniers chiffres agricoles de l’office belge de statistique Statbel. En 2017, la population de bétail à s’élevait 2.385.988 individus, ce qui représente une baisse de 4,7% par rapport à 2016.

Sur les 16 nommés, cinq éleveurs, dont 3 ovins, décrochèrent un trophée.

L’élevage ovin plébiscité... par le public!

Elevage

Ce 24 mai, à Ciney, se tenait la cérémonie des awé awards, qui pour la première fois, constituait l’événement de clôture de la Quinzaine du Bœuf. Cette 3e édition a réuni près d’un millier de personnes pour une soirée vibrante autour du monde de l’élevage. Cinq éleveurs y furent particulièrement à la fête.

Edition numérique des abonnés

564.000 euros déjà accordés aux entreprises avicoles touchées par la crise du fipronil

Volailles

La commission qui doit examiner les dossiers de réclamation introduits par les entreprises touchées par la crise du fipronil a déjà donné son feu vert pour 564.000 euros de compensations, un montant réparti entre 8 entreprises, a répondu le ministre de l’Agriculture Denis Ducarme à une question de la parlementaire Leen Dierick.

Edition numérique des abonnés

Scandale Veviba: l’abattoir de Zottegem modifie son Conseil d’Administration et espère récupérer des supermarchés

Elevage

L’abattoir Adriaens à Zottegem dispose depuis vendredi d’un nouveau conseil d’administration qui ne reprend désormais aucun membre de la famille Verbist. La structure de Zottegem est en effet une filiale du groupe Verbist à Bastogne, suspecté de fraudes dans son traitement de la viande. En coupant les liens avec la maison mère, Adriaens espère récupérer des clients comme Delhaize, Colruyt et Carrefour.

Isabell Werth et Weihegold remportent leur deuxième victoire consécutive en coupe du monde.

Werth, comme une éloge de l’excellence

Chevaux

Tout comme ce fut le cas pour le jumping, la FEI World Cup Dressage se disputa également à Paris à la mi-avril.

Vatand de la Gaieté (Litige X PDG), champion des petits taureaux,  à Yves & Isabelle Nerinckx, Bolinne.

Concours Blanc-bleu de l’Ascension

Bovins

Le traditionnel concours du Jeudi de l'Ascension s’est tenu le 10 mai à Jodoigne. Les 116 animaux inscrits ont été jugés par un jury pour le moins atypique, à savoir MM. De Coene, Van Eyck, Baudoin et Monfort.

V-M08 de St Pierre, champion des verrats positifs de plus de 12 mois, à Liliane Doyen.

Concours Piétrain de l’Ascension

Porcs

En marge du concours Blanc-bleu, le traditionnel concours de porcs piétrain était organisé à Jodoigne. Quatre éleveurs ont ainsi présenté une trentaine d’animaux inscrits.

Le lait en Afrique, une si précieuse source de vie!

Bientôt la Journée mondiale du lait: au sud, l’or blanc est plus précieux que tout!

Bovins

Le vendredi 1er juin, au cœur de Bruxelles, Manneken Pis fera jaillir du lait durant toute la journée, vêtu de son costume d’éleveur africain. Par cette action, à l’occasion de la Journée mondiale du lait, l’ONG belge Vétérinaires Sans Frontières veut souligner l’importance de ce précieux breuvage particulièrement en Afrique. Le lait y est une source importante d’alimentation et de revenus.

Edition numérique des abonnés

Le bio n’est pas à la traîne en Wallonie

Cultures

La Wallonie n’est pas à la traîne en matière d’agriculture biologique et figure même dans le peloton de tête européen, ont souligné mercredi l’ASBL Biowallonie, le cabinet du ministre wallon de l’Agriculture et l’Apaq-W (Agence wallonne pour la promotion d’une agriculture de qualité), à l’occasion de la présentation d’un état des lieux de la filière.

Edition numérique des abonnés

Crise du fipronil: dix entreprises encore bloquées aux Pays-Bas

Volailles

Dix entreprises sont encore bloquées aux Pays-Bas pour avoir utilisé du fipronil pour nettoyer leurs installations d'élevage de volailles, a indiqué mardi l'Autorité néerlandaise de l'alimentation (Nederlandse Voedsel- en Warenautoriteit NVWA). Elles sont fermées depuis l'été 2017. En Belgique, plus aucune société n'est bloquée dans le cadre de cette affaire, a confirmé l'Afsca (Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire). La dernière libération remonte à fin 2017.

À Gand, des éleveurs récupèrent les déchets alimentaires de la grande distribution pour nourrir leurs porcs. La viande est ensuite étiquetée  comme contributrice à la réduction des déchets alimentaires.  Et ça marche!

Coopération, innovation... des pistes de réflexion pour le producteur wallon

Elevage

La Wallonie 100 % bio, une attente des consommateurs ? Telle fut la question posée par l’Union des agrobiologistes belges (Unab) pour son assemblée générale organisée le 13 avril à Libramont. En guise de solutions, différents types de coopération furent présentés. Jan De Keyser, directeur agriculture de la BNP Paribas Fortis, y évoqua ses pistes de réflexion auprès des éleveurs présents.

Les aliments sans OGM entraînent un coût supplémentaire important et la « contamination » par transport avec  des aliments contenant des OGM est presque inévitable.

BFA: entre fierté, colère et interrogations

Elevage

La Belgian Feed Association (BFA, anciennement Bemefa), l’organisation sectorielle des fabricants d’aliments composés, est particulièrement fière de la contribution du secteur des aliments pour animaux à la réduction de l’usage des antibiotiques. La BFA voit cependant le ciel s’assombrir avec le double coût évitable lié à l’enregistrement des antibiotiques, l’arrêt prématuré de l’usage d’oxyde de zinc et l’émergence d’un label sans OGM qui semble trompeur.

Le direct

Le direct