Un nouvel abattoir fermé par manque d’hygiène

Edition numérique des abonnés

L’abattoir était en difficulté depuis des années avec l’Afsca. Depuis 2015, les contrôleurs ont dressé des dizaines de procès-verbaux. Tous ne concernent pas l’hygiène. La gestion de l’infrastructure, le manque de formation du personnel et le système interne de contrôle de qualité sont également pointés du doigt.

«Pour garantir la sécurité alimentaire, plusieurs volumes de viande ont été confisqués», affirme la porte-parole de l’Afsca. «Il y a six mois, un plan de redressement a été élaboré dans l’objectif de répondre aux infractions, mais celui-ci...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 5 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Lire la suite?


Enregistrez-vous gratuitement pour bénéficier de ces avantages :

  • 5 articles supplémentaires
  • Des services d’information exclusifs : les dossiers thématiques, les éditos, les archives…
  • L'accès aux prévisions météo complètes & géolocalisées
  • Un confort de lecture inédit sur PC, tablette et smartphone
  • Les newsletters : l’actualité triée par la rédaction
Lire gratuitement plus d'articles
J'en profite
Je suis abonné et je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris
 

Le direct

Le direct