Deux criées s’affrontent autour de la fraise de Wépion

Edition numérique des abonnés

En début d’année, les coopérateurs de la Criée de Wépion avaient dû recapitaliser l’institution à hauteur de 130.000 euros afin de retrouver des liquidités de trésorerie et pouvoir poursuivre leurs activités. En effet, après deux années d’une récolte «catastrophique», l’établissement avait vu son chiffre d’affaires chuter. Depuis, une solution financière a été trouvée via le «factoring» assurant aux producteurs d’être payés dans les 10 jours, explique le président.

Pour entamer cette saison, la Criée de Wépion a vendu deux tonnes de fraises à environ...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Lire la suite?


Enregistrez-vous gratuitement pour bénéficier de ces avantages :

  • 3 articles supplémentaires
  • Des services d’information exclusifs : les dossiers thématiques, les éditos, les archives…
  • L'accès aux prévisions météo complètes & géolocalisées
  • Un confort de lecture inédit sur PC, tablette et smartphone
  • Les newsletters : l’actualité triée par la rédaction
Lire gratuitement plus d'articles
J'en profite
Je suis abonné et je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris
 

Le direct

Le direct