Veviba se relance et devient Qualibeef

Economie

L’atelier de découpe de viande bastognard Veviba relance ses activités et s’appellera désormais Qualibeef, indique la RTBF sur son site internet.

Edition numérique des abonnés

La recette de chez nous de ce 15 juin

A table

Depuis la semaine dernière (photo), les plantules de maïs se sont bien développées, mais les populations de pucerons n’ont pratiquement pas progressé.

Pucerons en culture de maïs: pas de souci jusqu’à présent

Maïs

Les populations de Métopolophium dirhodum ne posent jusqu’ici pas de souci.

Les orages ont localement fait de gros dégâts. Il convient de bien identifier les plages endommagées.

Météo et pommes de terre: des situations très contrastées sur le terrain

pommes de terre

Dans son avis du 12 juin, la Fiwap constate en ce début de saison un paysage patatier contrasté à plusieurs niveaux.

Vue de betteraves argentées, dues à Curtobacterium.

Betteraves sucrières: début de saison marqué par les orages

Betteraves

Incursion de la bactérie Pseudomonas, observation de betteraves «argentées» et élimination des betteraves présentant des montées à graines font l’actualité.

Et si boîte de conserve rimait avec emporte-pièce

MCl

En famille

Lorsque je fais des cookies et que j’ai l’envie d’en offrir, il me plaît que ceux-ci soient d’une belle forme ronde. À cette fin, j’ai conservé quelques petites boîtes de conserve vides (style concentré de tomate ou autre.) que j’ai ouvertes des deux côtés.

Edition numérique des abonnés

Finagri confortée dans ses missions d’accompagnement

Economie

Le 14 juin, le Gouvernement wallon a marqué son accord sur la conclusion d’une convention-cadre 2018-2021 d’un montant annuel de 1.067.415 € qui lie la Wallonie et l’asbl Agricall, en ce compris les services d’encadrement proposés par Finagri, une cellule d’appui à la gestion financière agricole.

La moissonneuse-batteuse est une machine aujourd’hui technologiquement très avancée, disposant de capteurs dont les mesures constituent une  véritable pierre angulaire pour les applications de smart farming.

Gagner en efficacité et productivité? Le smart farming vous y aide au quotidien

N.H.

Cultures

Augmenter la productivité de son matériel ? Accroître les rendements des cultures tout en réduisant l’utilisation des intrants ? Diminuer l’empreinte environnementale de ses activités ? Nul doute que chaque agriculteur ou entrepreneur répond par l’affirmative à ces questions et veille quotidiennement à leur pleine réalisation. Il est toutefois difficile d’obtenir des données fiables sur lesquelles se baser pour prendre les meilleures décisions pour la conduite des futures cultures de façon objective et précise sans outils spécifiques. Le smart farming est sans conteste la solution à cette problématique. Rencontre avec deux spécialistes de la question, travaillant chez Cofabel, importateur John Deere en Belgique.

L’agricultrice a choisi la race Saanen, très laitière mais par contre un peu sensible. C’est pourquoi elle la croise maintenant avec du bouc alpin.

Les JFO au Capriflore à Vinalmont: une première participation pour se faire connaître et surtout échanger

DJ

En famille

Le week-end du 23 et 24 juin, Florence Timmermann participera pour la première fois aux Journées Fermes Ouvertes. Les petits comme les grands pourront découvrir sa toute jeune exploitation caprine et goûter ses délicieux fromages en toute convivialité.

Edition numérique des abonnés

Un métier surtout essentiel

Marc Assin

Voix de la terre

Dans le cadre de la réforme des pensions, un cadastre des métiers pénibles est en pleine élaboration. La discussion fait rage ! Chaque profession semble revendiquer le droit, ou le privilège, de marquer des points afin d’être placé en bonne position pour bénéficier d’avantages sincèrement « mérités ». Pourtant, dans les rangs des parlementaires et des partenaires sociaux, quelques (trop rares) voix s’élèvent pour dénoncer ces tractations de marchands de tapis. Des critères plus constructifs, plus objectifs, mériteraient d’entrer en considération, par exemple le caractère indispensable d’un secteur d’activité, pour déterminer quels métiers mériteraient d’être vraiment protégés, depuis l’entrée en fonction du jeune aspirant, jusqu’à la retraite du vétéran.

Les 23 et 24 juin, 22e édition des Journées Fermes Ouvertes: êtes vous prêts à payer le prix juste?

En famille

Les 23 et 24 juin aura lieu la 22e édition des Journées Fermes Ouvertes (JFO) en Wallonie. Durant deux jours, pas moins de 65 fermes montreront le vrai visage de l’agriculture au grand public dans un esprit de détente, découverte et dégustation en famille et entre amis. Cette année, l’accent sera plus particulièrement mis sur le « prix juste » payé au producteur.

Une majorité des Belges (55%) ont une opinion favorable vis-à-vis des agriculteurs. Ils les estiment  travailleurs, courageux, et sont conscients de la pénibilité du métier et des problèmes rencontrés par les jeunes. Ils s’interrogent également sur le fait qu’ils soient heureux.

L’image de l’agriculture en 2018?: moderne, liée au terroir... mais difficile!

DJ

Economie

En 2001, l'Agence wallonne pour la Promotion d'une Agriculture de Qualité (Apaq-W) présentait une enquête évaluant l’image de l’agriculture auprès des consommateurs. 16 ans plus tard, elle remet le couvert afin d’en déterminer l’évolution.

Du 18 au 21 juin, la Coopérative des betteraviers transformateurs retourne devant ses futurs coopérateurs pour leur présenter son fonctionnement et ses derniers développements.

Sucrerie de Seneffe: de nouvelles informations, du 18 au 21 juin!

Betteraves

La CoBT invite tous les agriculteurs et sympathisants à participer aux réunions qu’elle organise du 18 au 21 juin. Objectif : leur présenter son fonctionnement et les dernières avancées.

Edition numérique des abonnés

La Sogepa a récupéré un agrément conditionné pour Veviba, Verbist attaque Ducarme

Bovins

La Sogepa, qui exploite l’entreprise de découpe de viande Veviba à Bastogne depuis le scandale qui a éclaté début mars, a reçu le 31 mai un agrément conditionné pour reprendre les activités. Le Groupe Verbist, actionnaire principal, ne peut plus exercer d’autorité sur Veviba. Lundi soir, celui-ci a publié une longue lettre dans laquelle il attaque durement le ministre fédéral de l’Agriculture Denis Ducarme (MR). La société suspectée de fraude accuse le ministre d’avoir lancé « un tumulte hystérique sans précédent » à son encontre. « Les attaques personnelles dont je fais l’objet seront versées au dossier », réplique celui-ci.

Tous les emballages porteront le logo Biomilk.be, permettant au client de faire le lien immédiatement.

Une nouvelle gamme «Delhaize Bio» avec le lait de chez Biomilk.be

Bovins

Dès le 1er juillet, Delhaize proposera du lait, de la crème et du yaourt bio 100 % belge sous la marque « Delhaize Bio ». C’est la première fois en Belgique qu’un supermarché collabore si étroitement avec une coopérative.

Femelles en Europe: le prix des laitières globalement en hausse

Animaux

Les prix des vaches de réforme sont globalement en hausse en Europe après deux années de bas niveaux. Ils sont soutenus par la demande croissante pour la viande de transformation et par les moindres réformes dans certains Etats membres.

Edition numérique des abonnés

25 millions de poulets abattus chaque mois…et moi et moi et moi ?

Bernard Keppenne, Chief Economist CBC Banque

La Une

Depuis plusieurs années, les scandales sanitaires se succèdent et se ressemblent tant ils ont au moins en commun d’engendrer l’aversion des consommateurs et le désarroi des producteurs. Mais au-delà du réflexe de regarder cette problématique en fixant ce qui compose notre propre assiette, une dimension interpelle lorsqu’on la met en perspective de ces dérives, celle des volumes concernés par le marché de l’abattage. En Belgique, ce sont des millions de têtes de bétails qui sont abattues chaque mois pour nous nourrir. Des chiffres qui posent question et reflètent les enjeux de cette spirale de surconsommation non-maîtrisée à laquelle il serait pourtant bon que se substitue un modèle plus équilibré qui conjugue quantité et qualité.

La renoncule âcre n’est pas appétée car faiblement toxique. Si l’animal venait à manquer de fourrages, il pourrait se rabattre sur ces plantes  au risque de certains désagréments.

En prairie: savoir reconnaître les plantes toxiques pour éviter les problèmes

Chevaux

Avec un temps au beau fixe, la plupart des chevaux sont au pré. Pas de souci à première vue, si ce n’est que... Avez-vous déjà observé les différentes plantes qui poussent dans ou aux abords de vos prairies ? Certaines sont toxiques et demandent une attention particulière. Si on peut éviter le pire...

Fragaria vesca, le fraisier des bois, produit un fruit très parfumé, d’environ 1 g et se détachant facilement du calice.

Les fraises: de rutilantes Américaines!

Filière bois

Des fraisiers à gros fruits se rencontrent dans la plupart de nos jardins, et on pourrait penser que cette plante fait partie de notre flore indigène comme le fraisier des bois. En fait, il n’en est rien ! Deux espèces de fraisiers à gros fruits ont été importées d’Amérique, l’une au 17e  siècle d’Amérique du Nord, et l’autre au 18e  siècle d’Amérique du Sud. Les variétés actuelles de fraisiers résultent de nombreux croisements réalisés entre ces deux espèces depuis trois siècles.

Les équipements de protection sont utiles dans bien des cas.

Gants, combinaison, masque, bottes… Les équipements de protection phyto: le bon choix, garant de leur efficacité!

Cultures

L’emploi et la manipulation des produits phytosanitaires ne sont pas sans risque pour la santé de l’applicateur. Quelles sont les bonnes pratiques en la matière, quels sont les équipements de protection à privilégier, comment les choisir et les utiliser au mieux ? Autant de questions auxquelles Frédéric Gastiny, coordinateur de l’asbl Preventagri, apporte un éclairage éprouvé par une expertise de terrain.

Le direct

Le direct