La station d’hydrocurage couplée à un séparateur de phase

Chaque jour, les tapis rainurés de l’aire d’exercice des bâtiments d’élevage sont nettoyés par le biais de chasses d’eau de 20 m³. L’eau et les excréments sont collectés dans une fosse centrale qui va acheminer le lisier au niveau du séparateur de phase.

Une fois séparées, la phase solide sera ensuite compostée avec la litière usagée tandis que la phase liquide sera redirigée vers une lagune. Une pompe permettra de réalimenter toutes les cuves de la station d’hydrocurage. Le circuit est bien entendu fermé.

Le...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct