La plupart des maïs sont actuellement au stade 9 ème  à 10 ème feuille visible  avec une taille de 60 cm, les fréquentes averses combinées à la douceur  des températures ayant favorisé leur croissance.

Pucerons: la période à risques prend fin en culture de maïs

Maïs

Les quelques pucerons observés la semaine dernière ont disparu,  vraisemblablement grâce aux pluies orageuses de ce dimanche 5 juin.

Culture de maïs: peu d’évolution sur le front des pucerons

Maïs

En date du 7 juin, les pucerons demeurent rares dans les parcelles de maïs, d’après les observations des organismes membres du Centre pilote en culture de maïs.

Les nombreuses périodes de pluies orageuses ou intenses ont entravé l’installation  des pucerons sous les feuilles.

Maïs: les populations de pucerons restent très discrètes

Maïs

On observe en moyenne des plantules de maïs se situant entre la 6 et 7e feuille visible pour les semis de la fin de la deuxième et de la troisième décade d’avril. Pour les semis de début mai, de nombreuses parcelles ont atteint le stade 5e feuille visible.

De plus en plus de produits doivent être utilisés avec des buses limitant la dérive à 75 %  voire 90 %. Il est donc vivement conseillé de s’équiper en conséquence.

Désherbage du maïs: face à l’évolution des zones tampons, Phytoweb demeure votre guide!

Maïs

Zones tampons, utilisation de buses anti-dérive, bandes enherbées et, depuis cette année, obligation d’implanter un couvert végétalisé permanent le long des cours d’eau… Le Cipf fait le point sur les différentes mesures à respecter lors du désherbage des parcelles dédiées au maïs.

Lorsque maïs et repousses de pomme de terre cohabitent... Ces dernières sont bien  combattues au stade « 10 à 15 cm » des bouquets foliaires les plus développés.

Désherbage du maïs: face aux vivaces, les produits actuels demeurent efficaces

Maïs

En présence de vivaces (liseron des haies, repousses de pomme de terre, souchet comestible…), une stratégie appropriée doit être adoptée. En la matière, les produits disponibles actuellement sur le marché conservent leur efficacité.

Les adventices entrent en concurrence avec la culture, au détriment de celle-ci.  Intervenir au moment opportun est essentiel !

Désherbage du maïs : aucune nouveauté au rayon «produits», malgré des contraintes grandissantes

Maïs

Depuis la saison dernière, le contexte phytosanitaire ainsi que la législation ont évolué… Certains produits ont disparu tandis que de nouvelles contraintes sont venues compliquer le travail des agriculteurs. Parfaitement au fait de ces dernières actualités, le Cipf livre ici ses recommandations pour les travaux de désherbage.

Vu la hausse fulgurante des prix des engrais, il est plus que nécessaire d’apporter  la « juste dose », à savoir celle qui répondra aux besoins de la culture  sans pénaliser ni le rendement, ni la comptabilité.

Viser une fertilisation optimale pour la culture de maïs… et le portefeuille

J.V.

Maïs

Face à l’envolée des prix des engrais, nombreux sont les agriculteurs à envisager autrement leur fertilisation printanière. Que faire en culture de maïs ? Le Cipf livre ses conseils.

Vérifier l’état du semoir ainsi que ses réglages est essentiel pour éviter les manques  ou, comme dans le cas présent, les semis multiples.

Le semis, une étape capitale pour réussir la culture de maïs

Maïs

Le maïs est une culture à cycle court et le semis est l’opération la plus importante de l’itinéraire car il détermine une composante essentielle du rendement : le peuplement. Un semis réussi, c’est un nombre de graines conforme à l’objectif, une levée synchrone, avec une répartition régulière et un taux de levée compris entre 95 et 100 %.

Au sud du Sillon Sambre et Meuse, il est indispensable de choisir des variétés  de précocité telle qu’elles puissent être récoltées à un stade de maturité  proche de l’optimum, soit entre 32 à 36 % de matière sèche.

Quelles variétés de maïs fourrage retenir au sud du Sillon Sambre-et-Meuse?

Maïs

Le Cipf et le Cpl-Vegemar collaborent à l’étude des variétés de maïs les plus adaptées aux régions agricoles du sud du pays, dans un réseau spécialement dédié à cet effet. Plus de quarante hybrides très précoces à demi-précoces ont ainsi été évalués l’an dernier, avant d’être comparés avec les résultats des années antérieures. En voici la synthèse, pour un choix variétal optimal ce printemps.

Un bon rendement combiné à une faible teneur en humidité du grain  est un critère primordial dans le choix variétal en maïs grain.

Maïs grain: entre confirmations et nouveautés… les clés pour faire le bon choix

Maïs

Le choix variétal est une première étape importante dans l’itinéraire technique de la culture de maïs grain à sécher ou du maïs grain humide. Ce dossier a pour but de vous guider et de vous conseiller dans votre choix variétal, sur base des résultats des expérimentations menées par le Cipf et le Lcv.

Les critères de valeur alimentaire tels que la teneur en amidon, la digestibilité de la matière organique et la teneur énergétique (VEM) sont également importants pour favoriserune production élevée tout en limitant l’usage d’aliments concentrés.

Maïs fourrage en Basse et Moyenne Belgique: les variétés confirmées… et les nouvelles venues pour ce printemps 2022

Maïs

La croissance du maïs a été lente... Très rapidement, la culture a accusé un certain retard.

2021 en maïs ensilage et grain: une campagne marquée par la pluie, le froid et… de très bons rendements

Maïs

Après une germination freinée par le froid, ce sont les pluies, parfois intenses, qui ont perturbé la croissance des plantules de maïs. Après un été lui aussi maussade, défavorable à la culture, les conditions chaudes, sèches et ensoleillées de septembre ont quelque peu permis de rattraper la situation. In fine, maïs ensilage et grain voient leurs rendements atteindre de bons résultats mais sont déficitaires en VEM pour les premiers et ont nécessité d’importantes opérations de séchage pour les seconds.

Tout comme en 2020, aucun résultat n'a dépassé la teneur maximale recommandée pour les différentes mycotoxines analysées. De nombreux résultats étaient même inférieurs à la limite de détection.

La teneur en mycotoxines dans la récolte de maïs 2021 est faible

Maïs

Fegra et BFA, les fédérations belges du négoce en grains et de l’alimentation animale, ont à nouveau effectué un suivi ciblé afin de déterminer la présence de mycotoxines dans le maïs après la récolte. Cette année encore, la teneur en mycotoxines dans la récolte de maïs est faible.

Individu adulte de chrysomèle des racines du maïs (Diabrotica virgifera).

La chrysomèle des racines: un nouveau ravageur du maïs, identifié sur quatre sites wallons cette année

Maïs

Diabrotica virgifera, plus communément appelé « chrysomèle des racines du maïs » est un insecte ravageur redoutable en culture de maïs. Il a fait l’objet, cette année, de plusieurs captures en parcelles de maïs par le Centre Pilote Maïs et le Cipf.

Grâce aux quelques belles journées ensoleillées, les teneurs en humidité  des grains ont encore bien diminué.

Maïs grain: mieux vaut décaler la récolte qu’écoper de frais de séchage

Maïs

Cette augmentation fait suite à l’augmentation des frais observée cette année. Perdre naturellement quelques points d’humidité est donc recommandé.

Pour le maïs grain humide, le «top départ» est donné

Maïs

Pour les maïs à récolter en grain humide, les récoltes peuvent progressivement s’envisager.

En Ardenne, même si le stade optimum de récolte n’est pas atteint pour la plupart  des parcelles, il est recommandé de planifier les récoltes dans les prochains jours.

Évolution de la matière sèche du maïs fourrage: il est temps de planifier toutes les récoltes!

Maïs

Les conditions climatiques en demi-teinte de la dernière semaine ont tout de même permis un progrès du maïs ensilage de l’ordre de 2 % de matière sèche en moyenne en Ardenne. Les plus fortes progressions sont observées dans les parcelles gelées…

Au 14 octobre 2021, les teneurs en humidité pour les variétés habituellement utilisées en grain humide s’étalent entre 37 et 40% pour des semis réalisés durant la dernière décade d’avril.

Évolution du maïs grain: encore trop humide…

Maïs

Actuellement, aucune variété utilisée en grain humide ne présente le point noir dans les parcelles observées. Les maïs grain ont quant à eux un retard de 10 points d’humidité.

En Condroz, Famenne, régions herbagères et jurassique le mot d’ordre est désormais à la récolte.

Évolution de la matière sèche maïs fourrage: feu vert partout sauf en Ardenne…

Maïs

Les conditions climatiques de la dernière semaine ont permis un bon progrès du maïs ensilage de l’ordre de 2 à 3 % de matière sèche dans les régions les plus favorables du sud du sillon Sambre-et-Meuse.

De part et d’autre, au centre du pays,  les ensilages ont débuté. Ailleurs, bien qu’il faille encore patienter avant de récolter,  les travaux peuvent progressivement  être programmés.

Maïs fourrage: doucement, les récoltes débutent… et se planifient

Maïs

Les conditions climatiques de la dernière semaine ont permis un progrès du maïs ensilage de l’ordre de 2 % de matière sèche en moyenne en Wallonie.

En cette année marquée par un important retard de maturité,  les teneurs en matière sèche progressent... lentement.

Maïs fourrage: bientôt les premières récoltes... au centre seulement

Maïs

Les conditions climatiques agréables de la dernière semaine ont permis un bon progrès du maïs ensilage, de l’ordre de 2 à 3 % de matière sèche dans les régions les plus favorables de Wallonie.

Cette année, l’évolution de la teneur en matière sèche et, par conséquent,  les récoltes se montrent en net décalage par rapport à la saison dernière.

Maïs fourrage: les récoltes ne commenceront réellement qu’en octobre

Maïs

Les conditions climatiques de la dernière semaine ont permis un progrès des taux de matière sèche du maïs ensilage de seulement 1 à 2 % en Wallonie…

À l’approche des récoltes, il convient de garder en tête que le stade de maturité optimal  qui de disposer d’un ensilage de qualité se situe entre 32 et 35 % MS.

Évolution de la matière sèche du maïs fourrage: un retard allant jusqu’à un mois selon les régions

Maïs

Pour s’assurer de disposer d’un ensilage de maïs de qualité, il est primordial de ne pas échouer à l’ultime étape qu’est la récolte. Le stade de maturité optimal qui permet de remplir cet objectif se situe entre 32 et 35 % MS.

Pucerons: la période à risques prend fin en culture de maïs

Maïs

Dans la plupart des situations, les pucerons ne sont plus un danger pour le maïs. Les semis exceptionnellement tardifs doivent toutefois encore être surveillés.

En moyenne, les plantules de maïs  se situent actuellement entre la 7  et la 8 e , voire la 9 e , feuille visible  pour les semis plus précoces.

Les populations de pucerons demeurent très discrètes

Maïs

Au sein de son réseau d’observation, le Centre pilote maïs n’a constaté la présence de pucerons qu’en deux endroits. Leur présence ne nécessite toutefois pas d’intervention.