L’industrie alimentaire belge: durement touchée, mais pas à terre

Agrofourniture

Ces dernières années, environ 1.100 ha de maïs ont été semés sous plastique en Wallonie.

Maïs sous plastique: une technique rentable… dans certains cas uniquement

Maïs

Afin de faire le point sur les évolutions de la culture de maïs sous plastique, le Centre Pilote Maïs a mis en place pas moins de 15 essais en maïs fourrage et maïs grain entre 2018 et 2020. La technique de semis sous paillis plastique a été comparée à la technique d’implantation classique avec prises de rendements au champ, analyses des valeurs alimentaires et calcul des paramètres économiques et ce, en Ardenne et Haute Ardenne mais aussi dans les régions plus favorables du centre du pays.

En zone de culture, les apports de phosphore soluble agissant rapidement sont recommandés.

Vos engrais de ferme ont de la valeur!

Agrofourniture

Pour 2021, Agra-Ost observe des différences dans le contenu en nutriments des différents engrais de ferme par rapport aux années précédentes. La base de référence a été mise à jour. Afin de connaître exactement les teneurs en nutriments de ses engrais de ferme, une analyse de matière organique est vivement conseillée.

Si les marchés des produits laitiers tiennent bon, les opérateurs se montrent prudents face l’incertitude de la demande internationale.

Bonne tenue des cours de part et d’autre du globe

Agrofourniture

Les marchés des produits laitiers tiennent bon, l’optimisme transparaît dans certaines régions, mais de nombreux opérateurs se montrent prudents face l’incertitude de la demande internationale pour l’instant solide.

La campagne  «Ceci n’est pas un steak»  a pour vocation de faire réfléchir à l’impact de  l’utilisation de dénominations de viande et produits laitiers pour des imitations végétales.

Une campagne européenne contre l’utilisation abusive des dénominations de viande

Agrofourniture

Le débat sur l’utilisation de dénominations de viande et produits laitiers pour des imitations végétales est bien plus complexe qu’il n’y paraît. Si le Parlement européen décide dans le mois à venir de cautionner l’exploitation du vide juridique en matière de dénomination de denrées alimentaires, cela reviendra à ouvrir une boîte de Pandore qui aura un impact à long terme sur les consommateurs ainsi que sur les éleveurs. Le secteur européen de l’élevage a donc lancé la campagne « Ceci n’est pas un steak ».

Le Parlement européen s’oppose au Mercosur : un signal positif

Agrofourniture

Lors d’un vote ce mercredi 7 octobre, la majorité du Parlement européen s’est opposé à la ratification de l’actuel accord UE-Mercosur. Un signal positif pour la Fugea qui dénonce depuis de nombreuses années les impacts d’un tel accord sur l’agriculture et l’environnement. Il s’agira maintenant de suivre l’évolution de ce dossier et les modifications qui y seront apportées.

Colruyt et l’achat de terres agricoles: une atteinte au modèle agricole familial selon la Fwa

Agrofourniture

La société Colruyt a récemment annoncé sa décision de renforcer sa politique d’achat de terres agricoles afin d’assurer, avec la collaboration d’agriculteurs indépendants, une partie de l’approvisionnement de son réseau de distribution en produits locaux. Un modèle en opposition avec celui de l’agriculture familiale ancré chez nous, estime la Fédération wallonne de l’Agriculture.

Colruyt et l’achat de terres: une nouvelle perte d’autonomie pour le secteur agricole, selon la Fugea

Agrofourniture

Dans un communiqué, le groupe Colruyt a annoncé avoir mis en place ces dernières années, de divers projets de « coopération » dans le secteur agricole. D’où sa volonté d’investir avec sa société d’exploitation Agripartners, dans l’acquisition et l’exploitation de terres et d’entreprises agricoles. Face à cette menace, la Fugea tient à réitérer son soutien à un modèle favorisant l’autonomie des fermes contrairement au modèle du groupequi asservi les agriculteurs.

«Les conditions climatiques de ces derniers mois pèseront sur l’offre pour les prochains semis», alerte l’interprofession semencière française.

La France avertit «le marché des semences de maïs sous tension!»

Maïs

L’interprofession française de la production semencière de maïs et sorgho anticipe des tensions importantes sur certaines variétés de maïs.

Dirk Van Thielen et Katrien D'hooghe, respectivement président et Managing Director  de la BFA, se sont engagés à accroître la durabilité du secteur de l’alimentation animale.

Alimentation animale: la BFA s’engage pour davantage de durabilité

Elevage

Le 24 septembre, la Belgian Feed Association (BFA) a présenté sa charte de durabilité. Celle-ci comprend 12 objectifs concrets pour les dix prochaines années concernant, entre autres, les émissions de méthane, la production de soja, l’utilisation d’antibiotiques et de sous-produits. L’Association passe ainsi à la vitesse supérieure dans ses efforts de développement durable et prend la position de leader au niveau européen.

«
Le contexte sanitaire incertain et extrêmement contraignant n’offre pas la possibilité de garantir aux exposants et aux visiteurs une totale sécurité
», expliquent les organisateurs

Le Sima reporté en novembre 2022

Equipements

Vue de la vitrine variétale au mois de juin. A l’avenir, les essais des variétés de céréales se poursuivront dans la région de Tiegem. Cela s'applique également à l’expérimentation de toutes les autres cultures. L’implantation de champs de démonstration reste également de mise.

Limagrain Belgium donne une nouvelle orientation à ses activités en semences de céréales

Echo des entreprises

Pour le semencier Limagrain Belgium, cet automne signe l’ouverture d’une nouvelle ère dans ses activités céréalières. La page Clovis Matton et la production de semences se tourne, pour donner toute la place à la mise en avant des produits de l’amélioration génétique du groupe coopératif français. Avec aussi l’introduction stratégique de variétés hybrides sur le marché.

70 % des répondants prévoient une baisse significative de leur chiffre  dans les deux mois à venir, ainsi qu’un recul net des commandes.

80% des concessionnaires subissent l’impact du Covid-19

Equipements

Selon les résultats d’une enquête menée par le Climmar, le Centre de liaison international des marchands de machines agricoles et réparateurs, auprès de 660 concessionnaires de 14 pays, pas moins de 80 % d’entre eux sont touchés par la crise du Covid-19.

Phytofar tient à rappeler que notre pays est exemplaire dans le domaine de la phytopharmacie et de son ustilisation durable. Beaucoup d’efforts ont été réalisés depuis les années 1990.

Phytofar souligne ses grandes priorités: sécurité alimentaire, climat et biodiversité

Agrofourniture

Réagissant à la publication des stratégies « De la ferme à la fourchette » et « Biodiversité 2030 » par la Commission européenne, l’association belge de l’industrie des produits de protection des plantes souligne les efforts accomplis au cours des dernières décennies, et dit sa volonté de participer « à un processus scientifiquement fondé pour relever les défis à venir : sécurité alimentaire, climat et biodiversité ».

Les cours d’ingrédients laitiers ont été affectés dès février par les premiers  effets économique de la pandémie de Covid-19,  dans un contexte où les disponibilités paraissaient bien ajustées à la demande.

Le marché des produits laitiers déjà affecté par la pandémie de Covid-19

Agrofourniture

Les cours d’ingrédients laitiers ont été affectés dès février par les 1ers effets économique, surtout en Chine, de la pandémie de Covid-19, dans un contexte où les disponibilités paraissaient bien ajustées à la demande. La baisse des cours risquent de se prolonger dans les prochaines semaines, notamment si les acheteurs se font attentistes et tablent sur un excès de disponibilités dans les prochains mois. On peut redouter une baisse de la demande en produits laitiers, notamment dans les pays déficitaires.

«A l’intérieur de nos différentes gammes variétales comme au sein de nos installations, les investissements se poursuivent, attestant d’une hausse de nos activitités», indique Joris Vanmeirhaeghe, Managing & Sales Director JPS.

En céréales,chez Jorion Philip-Seeds, les variétés «montantes» et les nouveautés pour l’automne

Echo des entreprises

Dans le domaine des céréales d’hiver, qui constituent un pôle des activités du semencier basé à Hacquegnies, deux nouvelles variétés en froment d’hiver, cinq en escourgeon, une en épeautre et une autre en triticale seront disponibles dès cet automne.

Bien que positif, l’impact du Sima  sur les ventes  de matériels agricoles  est difficile  à chiffrer avec  exactitude.

Le marché français des agroéquipements se redresse… mais s’inquiète

J.V.

Equipements

Après avoir accusé de lourdes pertes de 2014 à 2016, le machinisme « bleu-blanc-rouge » reprend des couleurs. Le « made in France » est d’ailleurs gage de ventes, tant sur le marché intérieur qu’à l’export.

Notre industrie alimentaire, et particulièrement le secteur des pommes de terre  et légumes surgelés, serait lourdement affectée par un Brexit « dur ».

Le «no deal» serait le pire des scénarios pour notre industrie alimentaire, alerte la Fevia

Agrofourniture

Pour la fédération de l’industrie alimentaire belge, l’absence d’accord avec le Royaume-Uni sur sa sortie de l’UE serait une catastrophe. « Il faut absolument éviter cette extrémité afin de limiter au maximum l’impact pour le plus grand secteur industriel de notre pays et ses nombreuses PME

Pour les marques occidentales, accéder aux marchés de l’est,  souvent protégés par l’Etat, n’est pas chose aisée.

Les marchés de l’est, une réelle opportunité pour les agroéquipementiers?

J.V.

Equipements

Si les grandes plaines d’Europe de l’est, de Russie, d’Ukraine et du Kazakhstan sont connues pour leur importante production céréalière, cela signifie-t-il que le marché du machinisme agricole s’y porte bien ? Au sein des sept pays étudiés, la situation est en réalité très contrastée, oscillant entre baisse des investissements et concrétisation d’achats, selon l’état de santé économique de l’agriculture locale.

La France, leader mondial de l’exportations de semences

Cultures

La France reste le premier exportateur mondial de semences agricoles en 2017-18, avec 1,6 milliard d’euros, selon une annonce réalisée par le Gnis (interprofession des semences et plants) le 20 décembre dernier.

Les derniers obstacles ont été levés pour parvenir à un accord.

Teneur en cadmium, engrais minéraux... et organiques, un accord pour une nouvelle législation européenne

Agrofourniture

Un accord a été trouvé sur la révision de la réglementation européenne sur les engrais qui élargit sa portée aux fertilisants organiques. Le compromis fixe une limite pour le cadmium de 60 mg/kg de phosphate, comme le souhaitaient les États membres.

L’agroéquipement français anticipe un maintien de sa croissance en 2019

Equipements

Axema (l’équivalent français de notre Fedagrim), qui a confirmé le 18 octobre une prévision de croissance de 5 % pour l’agroéquipement en 2018, anticipe le maintien de cette tendance l’an prochain. De bonnes perspectives liées à l’amélioration des revenus agricoles.

Bayer va débuter l’intégration de Monsanto

Echo des entreprises

Le groupe pharmaceutique allemand Bayer va débuter l’intégration du mastodonte américain des OGM et des semences, Monsanto, après la cession formelle d’une partie de ses activités agrochimiques à BASF, a-t-il annoncé jeudi.

A l’image d’autres cultures, la betterave souffre du manque d’eau.

Sécheresse: Crelan annonce un report des remboursements de capital

Echo des entreprises

En raison de la sécheresse, Crelan laisse la possibilité à ces clients de reporter leur remboursement du capital de leur crédit jusqu’à un an en raison de la .

Bayer cède des actifs supplémentaires à BASF pour avaler Monsanto

Echo des entreprises

Le géant allemand Bayer va vendre pour environ 1,7 milliard d’activités agrochimiques supplémentaires à son compatriote BASF, pour faciliter ses épousailles avec l’américain Monsanto, ont annoncé les deux groupes.