Accueil Maraîchage

Maraîchage

Maraîchage

La production de chicons, pas toujours simple cette année

Maraîchage Nous avions abordé la production de racines de chicons dans l’édition du 10 novembre. Il y était question des particularités de la saison de production 2022. Nous avons rappelé que la qualité des racines influence directement et grandement la production des chicons lors du forçage.
L'info en continu Voir toute l’actualité en continu >

Abonnez-vous

Recevez chaque semaine votre journal Le Sillon Belge, accès 24h/24 à l'édition numérique et des avantages exclusifs.

Je m'abonne

Les rotations sur petits espaces, pas une vraie solution contre les chenilles défoliatrices!

Plusieurs espèces de Lépidoptères peuvent provoquer des dégâts aux cultures maraîchères, leurs chenilles grignotant les feuilles et laissant leurs traces. C’est le nombre de chenilles qui détermine l’ampleur des dégâts. Le cycle de développement classique comprend les adultes papillons partant en vol nuptial, la ponte des œufs par les femelles, l’éclosion des œufs, le développement des larves consommatrices des tissus végétaux en plusieurs stades larvaires, la pupe et enfin l’éclosion des adultes papillons.

Diversifier ses activités grâce aux cultures maraîchères

Une ferme de culture et d’élevage peut diversifier ses activités en produisant des cultures maraîchères. La décision dépend d’abord de l’intérêt pour ce genre de travail de la part des fermiers. La production et la commercialisation demandent plus de main-d’œuvre, c’est très important de s’en préoccuper avant de se lancer. Nous avons déjà eu l’occasion de nous pencher sur ces aspects, notamment dans le SB du 23 décembre dernier.

Le chou-fleur de printemps: pour étoffer son assortiment de légumes dès juin

Dans les fermes maraîchères diversifiées, la culture du chou-fleur hâtif a sa place pour permettre une commercialisation en juin. L’assortiment de variétés proposé par les semenciers est en évolution. Les variétés modernes ont un développement végétatif puissant qui demande de plus larges distances de plantation.

Économiser l’eau et irriguer raisonnablement les cultures

Les années 2017 à 2020 nous ont rappelé que nous devons compter sur de possibles périodes de déficit hydrique dans nos cultures. Comme leur nom l’évoque, les cultures maraîchères ont besoin de disponibilités importantes et soutenues en eau. 2021 fut excessive dans l’autre sens et certaines réserves ont été partiellement reconstituées. Mais restons attentifs aux messages de prévention en vue d’économiser l’eau et réduire les irrigations. Nous sommes tous concernés par une gestion de l’usage l’eau.

Le choix des lecteurs

Actualités dans nos cultures maraîchères

Le printemps a réveillé les activités végétales et animales relativement tôt. Les sols bien ressuyés ont pu être emblavés en conditions acceptables, même si les préparations de sol ont été laborieuses. Les effets de 2021 ne sont pas encore oubliés.

Le coin du maraîcher: contrôler la présence des limaces et des escargots

Le sol se réchauffe depuis quelques jours, l’activité de limaces et escargots reprend. Les populations semblent importantes sur certains sites et plutôt faibles ailleurs. La biologie de ces bestioles, la structure du sol après l’année 2021 et la biodiversité peuvent expliquer partiellement ces constatations.

Ensemble, pour promouvoir l’asperge wallonne

Une quinzaine de producteurs wallons se sont regroupés autour du label « Asperges de Wallonie » en vue de faire connaître leur production 100 % locale auprès des consommateurs. Par la même occasion, ils s’engagent à respecter un cahier des charges commun mettant l’accent sur la qualité et le prix juste.

Le panais, une alternative pour la vente en circuit court

À côté des classiques cultures de carottes destinées à la vente en circuit court, nous pouvons cultiver le panais. Ces deux espèces sont de la même famille. Plusieurs similitudes de techniques culturales permettent de coordonner certaines façons.