Les caisses de la ferme permettent de ramener les légumes jusqu'à la chambre froide. Elles ne sont pas nécessairement normalisées.

La chambre froide pour conserver les légumes

Maraîchage

La baisse des températures est un signal fort pour la reprise des vols de la mouche mineuse Phytomyza gymnostoma. Nous devons rester vigilant tant la situation est contrastée selon les régions.

Une relance de la libération de l’azote trop tardive?

Maraîchage

Lorsqu’il fallut préparer les terres au printemps, nous avions dû composer avec des structures des sols matraquées par les précipitations élevées en 2021. Les cultures implantées en avril et mai s’en ressentent encore maintenant. L’enracinement est moins performant dans les sols aux moins bonnes structures ; elles ont souffert davantage du déficit hydrique estival ?

Le jaunissement du feuillage doit systématiquement attirer notre attention.

Acariens tétranyques: des attaques plus ou moins fréquentes en serres maraîchères

Maraîchage

Les acariens tétranyques, dont Tetranychus urticae, attaquent fréquemment les concombres, les melons et les fraises en serres maraîchères. Les attaques d’acariens sur d’autres cultures comme la tomate sont moins fréquentes, mais quand elles surviennent les dégâts peuvent être impressionnants.

Après l'éclosion, il faut peu de temps à une forte colonie de larves pour provoquer des dégâts sur feuille. Ici, sur tomate de serre.

Les rotations sur petits espaces, pas une vraie solution contre les chenilles défoliatrices!

Maraîchage

Plusieurs espèces de Lépidoptères peuvent provoquer des dégâts aux cultures maraîchères, leurs chenilles grignotant les feuilles et laissant leurs traces. C’est le nombre de chenilles qui détermine l’ampleur des dégâts. Le cycle de développement classique comprend les adultes papillons partant en vol nuptial, la ponte des œufs par les femelles, l’éclosion des œufs, le développement des larves consommatrices des tissus végétaux en plusieurs stades larvaires, la pupe et enfin l’éclosion des adultes papillons.

L'aménagement ou l'entretien de parcs et jardins fait appel à des compétences et du matériel très différent de celui du maraîcher. Il s'agit d'une autre profession, bien que des partenariats soient possible.

Diversifier ses activités grâce aux cultures maraîchères

Maraîchage

Une ferme de culture et d’élevage peut diversifier ses activités en produisant des cultures maraîchères. La décision dépend d’abord de l’intérêt pour ce genre de travail de la part des fermiers. La production et la commercialisation demandent plus de main-d’œuvre, c’est très important de s’en préoccuper avant de se lancer. Nous avons déjà eu l’occasion de nous pencher sur ces aspects, notamment dans le SB du 23 décembre dernier.

Les thrips sont encore peu présents mais la période à risque ne fait que commencer , la vigilance est requise pour les poireaux.

Actualités maraîchère: surveillez attentivement vos parcelles tant les dates repères connues ne suffisent pas!

Maraîchage

Les structures des sols matraquées par les précipitations élevées en 2021 ne sont pas encore bien remises à niveau. Cela se ressent dans les implantations de culture et la résistance aux périodes de déficit hydrique. L’enracinement ne se développe donc pas comme nous pouvions l’espérer.

L’avantage de cette culture est de pouvoir être récoltée alors que l’assortiment n’est pas encore très large pour proposer une diversité de légumes en vente en circuit court.

Le chou-fleur de printemps: pour étoffer son assortiment de légumes dès juin

Maraîchage

Dans les fermes maraîchères diversifiées, la culture du chou-fleur hâtif a sa place pour permettre une commercialisation en juin. L’assortiment de variétés proposé par les semenciers est en évolution. Les variétés modernes ont un développement végétatif puissant qui demande de plus larges distances de plantation.

Les rampes suspendues en serre tunnel sont peu chères et faciles à installer.  Elles complètent les systèmes goutte-à-goutte.

Économiser l’eau et irriguer raisonnablement les cultures

Maraîchage

Les années 2017 à 2020 nous ont rappelé que nous devons compter sur de possibles périodes de déficit hydrique dans nos cultures. Comme leur nom l’évoque, les cultures maraîchères ont besoin de disponibilités importantes et soutenues en eau. 2021 fut excessive dans l’autre sens et certaines réserves ont été partiellement reconstituées. Mais restons attentifs aux messages de prévention en vue d’économiser l’eau et réduire les irrigations. Nous sommes tous concernés par une gestion de l’usage l’eau.

La carotte s’adjuge la position de troisième culture de légumes  de plein air la plus importante en termes de surface en Belgique.

Quels nouveaux schémas de désherbage adopter dans l’ère post-linuron?

Maraîchage

Suite à la disparition du linuron en 2017, le désherbage des parcelles de carottes s’est complexifié. Face à la nécessité d’identifier des alternatives efficaces pour contrer la concurrence des adventices, le Cpl-Végémar conduit de nombreux essais dont voici la synthèse.

Les colonies de pucerons sont à surveiller de près, elles sont présentes  sur les cultures de laitues, de persil (notre photo), de carottes, entre autres.

Actualités dans nos cultures maraîchères

Maraîchage

Le printemps a réveillé les activités végétales et animales relativement tôt. Les sols bien ressuyés ont pu être emblavés en conditions acceptables, même si les préparations de sol ont été laborieuses. Les effets de 2021 ne sont pas encore oubliés.