De la viande faussement bio aurait été vendue en Belgique

Conso

S’ils sont aujourd’hui six, les coopérateurs sont prêts à accueillir  d’autres éleveurs bovins bio tentés par l’aventure « Sainbiooz ».

Avec Sainbiooz, des éleveurs créent leur propre filière bovine bio

J.V.

Bovins

En province de Luxembourg, six éleveurs de bovins viandeux bio ont lancé le pari un peu fou de commercialiser leur production directement dans les magasins préférés des consommateurs. D’ici la fin de l’été, leur viande sera distribuée sous la marque « Sainbiooz ».

Si la coopérative rassemble dans un premier temps des éleveurs BBB,  il n’est pas exclu qu’elle évolue à l’avenir vers d’autres races.

Cornu, une nouvelle marque portée par des éleveurs BBB

Bovins

Quelques éleveurs de Blanc Bleu Belge, tous ardennais, ont décidé de fonder une coopérative et de créer leur propre marque de viande bovine. Sous le nom « Cornu », avec deux cornes sur le « u », ils entendent proposer aux consommateurs un produit noble, local, éthique et transparent.

La charte et le logo doivent permettre de valoriser le travail des éleveurs viandeux, toutes races confondues.

Promouvoir la viande bovine belge dans l’Horeca, grâce à une charte et un logo

Bovins

D’ici la fin de l’année, un logo, dont le design n’a pas encore été dévoilé, permettra aux consommateurs d’identifier facilement les restaurants qui mettent à leur carte de la viande bovine belge.

La Fevia lance un site internet où elle développe ses engagements en matière d’emballages

Conso

Fevia, la fédération de l’industrie alimentaire belge, a lancé samedi le site internet emballages2025.be, où sont résumés les 6 engagements du secteur en matière d’emballages à l’horizon 2025, annonce-t-elle dans un communiqué.

En 2018, presque 3 familles sur 4 ont acheté au moins une fois des légumes bio.

Friands de produits frais bio, les Wallons ont augmenté leurs dépenses de 40%

Conso

Signe que les habitudes des consommateurs changent petit à petit, chaque Belge a consacré 46 € aux produits frais bio en 2018, soit 6,50 € de plus qu’en 2017. C’est néanmoins sur les tables du sud du pays que l’on retrouve le plus ce type de produit, en témoigne l’incroyable hausse des dépenses des ménages wallons.

En Flandre, le nombre de poules bio a augmenté  de pas moins de 16 % entre 2017 et 2018.

Production et consommation bio: la Flandre reste loin derrière la Wallonie

Elevage

Au terme de l’année 2018, 514 producteurs bio étaient recensés en Flandre, soit une hausse de 10 % par rapport à 2017. Ensemble, ils cultivent 7.913 ha (+7 %), à savoir 1,3 % de la surface agricole utile flamande. À l’inverse, les dépenses allouées aux produits bio par les consommateurs du nord du pays – 289 millions d’euros – reculent de 2 %.

L’inflation poursuit sa baisse

Conso

L’indice des prix à la consommation du mois de mai s’établit à 108,93 points, soit une hausse de 0,02 point par rapport au mois d’avril.

L’inflation retombe à 2,08%

Conso

L’indice des prix à la consommation du mois d’avril s’établit à 108,91 points, soit une hausse de 0,06 point par rapport au mois de mars.

L’Horeca et le secteur agricole s’engagent à promouvoir la viande bovine belge

Animaux

Les trois fédérations Horeca, les syndicats agricoles et l’association des cuisiniers artisans ont signé vendredi une charte par laquelle ils s’engagent à promouvoir l’offre de viande bovine belge au consommateur.

Comment retrouver vos produits sur la table des Bruxellois?

Conso

Plusieurs représentants africains avaient fait le déplacement à Bruxelles afin de faire part à l’Europe de leurs inquiétudes.

«N’exportons pas nos problèmes en Afrique!»

Bovins

Sous un slogan commun – « N’exportons pas les problèmes de l’Europe en Afrique » –, des producteurs de lait européens et africains ont sommé l’Europe de mettre en place une politique laitière plus durable, mettant un terme à la surproduction européenne.

L’inflation grimpe à 2,33%

Conso

L’indice des prix à la consommation du mois de mars s’établit à 108,85 points, soit une hausse de 0,33 point par rapport au mois de février.

La Wallonie se dote de 20 nouveaux halls relais agricoles

Conso

Suite à un appel à projet doté de 4 millions d’euros, 20 nouveaux halls relais verront le jour en Wallonie.

Les éleveurs affiliés à la laiterie Inex basée à Bavegem en Frandre orientale ont reçu aujourd’hui la proposition de souscrire à une collaboration avec le groupe Colryut, sur la base d’un prix fixe de 34,76 centimes/litre pour une partie de leur volume de lait.

Colruyt propose aux producteurs laitiers d’Inex 0,3476 euros/l pendant 5 ans

Bovins

Dans un communiqué dévoilé, ce jour, en primeur pour Le Sillon Belge-Landbouwleven, le groupe Colruyt lance la proposition d’une collaboration avec Inex et ses éleveurs laitiers «pour un modèle économique stable et à long terme pour chacun des acteurs de la filière». Concrètement, les producteurs percevraient un prix fixe de 34,76 centimes/litre garanti pendant 5 ans.

L’inflation retombe à 1,99%

Conso

L’indice des prix à la consommation du mois de janvier s’établit à 108,17 points, soit une baisse de 0,05 point par rapport au mois de décembre.

Parmi les principales augmentations des exportations européennes, notons le blé, en hausse de 73 millions €.

Les exportations agroalimentaires européennes reprennent de la vigueur

Conso

Après un début de ralentissement depuis le mois de juillet, les exportations européennes de produits agroalimentaires sont reparties à la hausse en octobre, indique le dernier bulletin de la Commission européenne sur le sujet.

Les agents ne se contentent pas de contrôler la marchandise facilement accessible. Il n’hésite pas à donner de leur personne pour prélever des échantillons bien enfouis dans le  conteneur .

L’Afsca veille à la conformité des aliments entrant sur le territoire belge

MV et J.V.

Législation

Que ce soit au sein des différents bassins qu’il abrite ou dans les entreprises qu’il accueille, le port d’Anvers grouille d’activités d’import-export. Il constitue de ce fait une porte d’entrée sur le territoire belge pour de nombreux produits, dont des denrées alimentaires provenant du Monde entier. Chaque année, l’Afsca les passe au crible, afin de s’assurer de leur conformité au regard de la législation européenne et ce, en vue d’assurer la sécurité des consommateurs.

L’inflation recule de 0,44%

Conso

L’indice des prix à la consommation du mois de décembre s’établit à 108,22 points, soit une baisse de 0,26 point par rapport au mois de novembre.

Les aliments doivent aussi être ludiques,  à l’image de ce kit japonais pour fabriquer soi-même des bonbons... en forme de sushis.

Des aliments toujours plus innovants, répondant aux souhaits des consommateurs

J.V.

A table

En matière d’alimentation, le panel de produits disponibles ne cesse de s’étoffer. Si les industriels de l’agro-industrie sont à l’écoute des consommateurs, ils ne manquent pas non plus d’imagination pour commercialiser des aliments « innovants », surfant ainsi

sur de nouvelles tendances.

L’inflation tend vers la stabilité

Conso

L’indice des prix à la consommation du mois de novembre s’établit à 108,48 points, soit une hausse de 0,17 point par rapport au mois d’octobre.

La campagne de promotion met en scène quatre fruits et légumes représentatifs  de la production bio wallonne et plébiscité par le consommateur :  un oignon, une courge, une pomme et une carotte.

Le consommateur achète davantage bio,mais n’en connaît que très peu les règles…

Conso

Début août, l’Apaq-w a mené une étude de marché visant à mieux comprendre la manière dont les Wallons et les Bruxellois perçoivent le bio. Ses principaux enseignements viennent d’être dévoilés, en même temps que débute une nouvelle campagne de promotion.

L’inflation progresse à 2,75%

Conso

L’indice des prix à la consommation du mois d’octobre s’établit à 108,31 points, soit une hausse de 0,73 point par rapport au mois de septembre.

L’inflation poursuit sa hausse

Conso

L’indice des prix à la consommation du mois de septembre s’établit à 107,58 points, soit un statu quoi par rapport au mois d’août.

L’installation d’une unité de biométhanisation représente un investissement important mais diverses aides permettent d’accompagner les porteurs de projet.

Source d’énergie et de fertilisant, comment monter son projet de biométhanisation?

J.V.

Energie à la ferme

Si l’installation d’une unité de biométhanisation comporte des atouts indéniables, un projet d’une telle ampleur requiert plusieurs mois de réflexion. Cela ne doit toutefois pas freiner les porteurs de projets, car des aides et accompagnements existent.