De gauche à droite: les deux Aurélien (Holvoet et Durant) et Charles Schotte,  trois administrateurs de l’asbl Coevia.

Coevia, une initiative pour davantage de transparence au sein de la filière viande bovine

Bovins

«Pour élever des animaux, il faut avant tout les aimer.»

Entre concours photo et présentation virtuelle d’animaux, la limousine soigne son image sur la toile

Bovins

En temps normal, à pareille époque, les éleveurs limousins seraient en train de préparer leurs bêtes pour leur National de Libramont. Faute de Foire, le Limousin Belge et ledit Herd-book se sont mobilisés pour organiser un concours photo à destination du grand public ainsi qu’une présentation d’animaux en ligne. Une manière pour les éleveurs de faire valoir leur savoir-faire.

Charles, Daniel et Damien Van Bellegem en attente du verdict du jury sur le grand ring.

A l’élevage de Spy: le transfert embryonnaire pour exploiter au mieux la génétique de ses championnes

Bovins

Chaque année, à cette période l’exploitation Van Bellegem, à Spy, est en ébullition. Outre le travail sur la ferme, la sélection et la préparation des animaux tant pour l’expo que pour le National Blanc bleu de la Foire de Libramont fait exploser le taux d’adrénaline de Daniel et de ses deux fils, Damien et Charles. Avec le report de la Foire cette année, les bêtes sont à l’herbe, tranquilles… une période plutôt calme pour ces éleveurs.

Pour que l’éleveur laitier puisse gagner en qualité de vie, il est important de lui donner accès à de la main-d’œuvre salariée pour compenser la surcharge de travail  et la baisse de main-d’œuvre familiale bénévole.

Cow Forme, un nouveau projet européen pour la création d’emplois et la qualité de vie au travail des éleveurs laitiers

Bovins

Cow forme, un nouveau projet Interreg franco-belge, a pour objectif la création d’emploi et l’amélioration de la qualité de vie dans les élevages laitiers.

Premier visuel du décalogue de la campagne «Des moments authentiques».

Le bœuf belge au cœur de «moments authentiques»

Bovins

« Appréciez la qualité et le goût de l’Europe grâce au bœuf belge », c’est le nouveau message de la campagne de communication en faveur de la viande de bœuf européenne menée par l’Apaq-W en Belgique. Cette campagne d’une durée de 3 ans (2020-2022) a pour objectif de promouvoir la juste place de la viande de bœuf dans une alimentation variée et équilibrée.

Parmi les voies de valorisation des stocks de pommes de terre restées sur le carreau,  l’alimentation des animaux d’élevage, notamment les bovins, permettrait  de bien valoriser les volumes disponibles.

Valoriser les surplus de pomme de terre en les incorporant à l’alimentation des bovins

Bovins

La crise de la Covid-19, en freinant les débouchés historiques comme la vente en frites dans les fast-foods, et une surproduction sur la campagne 2020/2021 ont engendré un surplus de pomme de terre. Parmi les voies de valorisation, l’alimentation des animaux d’élevage, notamment les bovins, permettrait de bien valoriser ces volumes disponibles. Cette brève fait le point sur les valeurs nutritives et les recommandation s d’utilisation de la pomme de terre entière.

Le cheptel limousin compte 120 têtes. « Par rapport aux prairies disponibles et à la taille des bâtiments, c’est optimal », estime Jean-Yves.

«Je ne regrette pas d’avoir opté pour les circuits courts vu l’état de la filière bovine»

J.V.

Bovins

À la tête d’un troupeau limousin bio depuis 1997, Jean-Yves Jamoye a fait évoluer sa manière de travailler voici 5 ans, en se tournant vers la vente en circuit court. Si ce changement de cap a nécessité d’investir dans un atelier de découpe, il lui permet aujourd’hui d’assurer la rentabilité de la ferme et d’entrevoir l’avenir avec davantage de sérénité. En effet, l’outil accueillera bientôt un de ses fils, qui souhaite intégrer l’exploitation familiale au terme de sa formation de boucher.

Delhaize s’engage à se fournir pour 100 % de son assortiment de bœuf  auprès d’éleveurs belges. L’enseigne leur assure ainsi de vendre  un volume constant garanti et, par conséquent, une perspective de stabilité.

Delhaize travaillera en direct avec les éleveurs de bovins viandeux

Bovins

Delhaize annonce vouloir changer son modèle d’approvisionnement en bœuf en collaborant plus étroitement avec les éleveurs bovins belges. La marque s’engage à signer des conventions avec eux et à leur accorder une prime supplémentaire afin d’influencer positivement les prix du marché. L’objectif est d’atteindre 100 % de l’assortiment exclusivement fourni en direct par des éleveurs belges.

Idelux est d’ores et déjà à la recherche d’un nouveau repreneur.

Abattoir de Bastogne: les repreneurs se retirent

Animaux

En raison de la crise du coronavirus, la famille Swagers, qui s’était portée candidate pour la reprise de l’Abattoir de Bastogne, a annoncé qu’elle se retirait du projet.

De familie Leyssens, met vader Eddy en zijn vrouw, zoon Geert en zijn vrouw Tineke en de dochters Lente en Linthe.

La famille Leyssens: éleveurs BB-B et bouchers, pour assurer la qualité de leur viande

Bovins

Est-ce un agriculteur ou un boucher qui est à la tête de la ferme « Hof ter Berchemveld » ? Geert Leyssens préfère ne pas répondre. Ou mieux : il ne peut pas et ne veut pas choisir, car il combine les deux fonctions avec la même passion. Et le consommateur apprécie autant cette double casquette que la qualité de la viande écoulée. La boucherie de la ferme connaît d’ailleurs une fréquentation record depuis le début de la crise sanitaire du Covid-19.

«Regardons de l’avant pour un secteur laitier socialement et écologiquement durable», demande l’EMB

Bovins

Le Marché de Ciney, le plus gros marché aux bestiaux d’Europe pour les bovins,  est désormais en règle et conserve son agrément.

L’Afsca clôture sa procédure contre le Marché de Ciney

Bovins

Suite aux manquements constatés en matière de traçabilité des bovins, le Marché de Ciney s’était vu octroyer par l’Afsca un délai supplémentaire pour se conformer aux normes en vigueur. C’est aujourd’hui chose faite.

En plusieurs endroits d’Europe (ici, à Braine-le-Comte), des éleveurs laitiers  ont symboliquement épandu de la poudre de lait sur leurs champs pour  dénoncer les mesures prises par l’Europe en vue d’enrayer la crise laitière.

«Oui à une réduction des volumes de lait; non au stockage privé», soutient l’EMB

Bovins

Dans plusieurs pays, dont la Belgique, des producteurs et productrices de lait membres de l’EMB ont manifesté leur désaccord quant aux mesures de stockage privé adoptées par l’Europe pour enrayer la crise laitière actuelle. Tous plaident pour l’instauration d’un programme de réduction volontaire de la production, qu’ils estiment être plus efficace.

Les éleveurs laitiers mèneront des actions en différents endroits d’Europe le 7 mai

Bovins

La Commission européenne a publié lundi un paquet de mesures attendu depuis quelques semaines pour soutenir davantage les secteurs agricole et alimentaire les plus touchés par la crise du coronavirus. Elles prévoient notamment une aide au stockage privé pour les secteurs des produits laitiers. Une mesure qui, sans programme de réduction de la production coordonné au niveau européen, «est une erreur», selon l’European Milk Board (EMB). Celui-ci fera entendre son mécontentement en différents endroits d’Europe le 7 mai.

Rétablissement de l’économie laitière: essentiel de persévérer dans les mesures

Bovins

Après 7 semaines de «lockdown» dû au coronavirus, le quotidien se fait monotone, les médias relayent sans cesse les informations sur la crise. Il est cependant important de répéter combien cette maladie est redoutable. Des mesures strictes sont plus que justifiées pour empêcher sa propagation. MilkBE souligne que la surveillance reste une priorité! Comme partout, aussi dans le secteur laitier nous devons persévérer dans nos efforts. Nous ne pourrons sortir de cette crise que si tous les maillons de la filière collaborent.

Jean-Charles et Didier effectuent bon nombre des travaux de la ferme eux-mêmes, avec leur employé.

Tirer le meilleur du troupeau et des cultures pour équilibrer les revenus

Bovins

L’herbe n’est pas plus verte en France qu’en Belgique… Du moins, c’est qu’il ressort de l’histoire de Jean-Charles et Didier Blanckaert. Si leurs grands-parents, originaires de Wallonie, ont pu y développer leurs activités, la situation actuelle est plus compliquée pour les deux frères. Les prix actuels, notamment du lait, impacte la rentabilité de leur exploitation.

Comme en 2017 et 2018, aucune exploitation n’a été interdite en 2019 pour cause de présence de substances inhibitrices dans le lait.

Une fois encore, le lait wallon est d’une qualité exemplaire

Bovins

En ce début de printemps, le Comité du Lait a publié le rapport de ses activités menées en 2019. Parmi les nombreux renseignements qui y figurent, on apprend que les éleveurs laitiers wallons, fidèles à eux-mêmes, ont fait un travail remarquable. En effet, la hausse de la production ne se fait pas aux dépens de la qualité. Pour preuve : par rapport à 2018, le pourcentage de producteurs n’ayant obtenu aucun point de pénalisation est en hausse.

Dans ses discussions avec le Mexique, la Commission européenne a accepté des contingents d’importations annuels de 20.000
t de viande bovine à droits de douane réduits.

«Le confinement n’arrête pas la mise en concurrence de notre agriculture», déplore la Fugea

Bovins

Le 28 avril, la Commission européenne a annoncé la finalisation des négociations du nouveau traité de libre-échange entre l’Union européenne et le Mexique. Parmi les secteurs directement concernés par cette ouverture des marchés, on retrouve l’agriculture. Ce que déplore la Fugea : « L’importation de viande bovine et la concurrence déloyale imposées à nos éleveurs continuent, au risque d’anéantir notre filière ».

«Pourquoi répéter les mêmes erreurs de gestion de crise?», s’interroge l’EMB

Bovins

Les producteurs et productrices de lait européens de l’European Milk Board (EMB) estiment que le stockage privé n’est pas une bonne solution s’il n’y a pas de réduction volontaire de la production à l’échelle européenne

Mesures de soutien européennes pour le secteur laitier:à quand une régulation structurelle de la production ?

Bovins

Le secteur laitier est particulièrement touché par la crise actuelle et la situation économique des fermes laitières est fragilisée. La Commission européenne a annoncé le 22 avril différentes mesures pour soutenir cette filière (et d’autres secteurs). La Fugea regrette qu’aucune mesure spécifique de réduction de la production pour le marché laitier n’ait été annoncée.

Après leur mariage, Ann et Joeri ont rapidement développé  leurs activités d’élevage et de découpe.

Chez Joeri Van Loo et Ann Dieleman: de l’élevage à la découpe, pour sublimer la qualité du Blanc-Bleu Belge

Bovins

Ann et Joeri forment un couple d’agriculteurs passionnés. À la tête d’un élevage Blanc-Bleu Belge et d’un atelier de découpe, ils accordent une attention particulière au bien-être de leur cheptel mais aussi à la qualité de la viande qu’ils produisent et vendent. Une double casquette qu’ils ont récemment fait découvrir au grand public, à l’occasion de plusieurs journées portes ouvertes.

Il est toujours conseillé de remplacer les manchons en temps et en heure.

Remplacer ses manchons trayeurs en fonction de ses animaux et de son installation

Bovins

Les manchons sont sans aucun doute l’une des pièces les plus importantes d’une installation de traite. Ceux-ci sont plusieurs fois par jour en contact direct avec les trayons. La présence de défauts peut rapidement conduire à de mauvaises conditions des traites et induire des problèmes aux mamelles. Il est donc primordial de les remplacer à temps! Toutefois cette étape peut s’avérer problématique. Des modèles spéciaux sont de plus en plus utilisés, comme les triangulaires ou à ventilation par le haut, des modèles non spécifiques à une marque peuvent être placés. En soi, cela ne pose aucun problème, à condition de respecter certaines règles.

Dans la situation actuelle, l’EMB estime que la mise en œuvre d’un programme de réduction volontaire de la production serait plus efficace que le stockage privé ou l’intervention.

Covid-19: «La réduction volontaire de la production laitière doit être activée immédiatement», plaide l’EMB

Bovins

Comme la demande en lait et produits laitiers s’est effondrée en raison de la crise du coronavirus, les volumes produits ne peuvent plus être absorbés. C’est pourquoi l’European Milk Board (EMB), suivi par de nombreux producteurs laitiers et syndicats européens, réclame la mise en œuvre immédiate d’un programme de réduction volontaire de la production.

Abattoir de Bastogne: une première étape a été franchie

Animaux

L’ensemble des conventions relatives à la reprise des installations de l’abattoir et du marché couvert ont été signées, ce 9 avril, tant par les repreneurs, Charlotte et Jan Swaegers, que par la Curatelle de la faillite de Qualibeef (ex-Veviba), Idelux Développement et Idelux Finances.

Les cours d’ingrédients laitiers ont été affectés dès février par les premiers  effets économique de la pandémie de Covid-19,  dans un contexte où les disponibilités paraissaient bien ajustées à la demande.

Le marché des produits laitiers déjà affecté par la pandémie de Covid-19

Agrofourniture

Les cours d’ingrédients laitiers ont été affectés dès février par les 1ers effets économique, surtout en Chine, de la pandémie de Covid-19, dans un contexte où les disponibilités paraissaient bien ajustées à la demande. La baisse des cours risquent de se prolonger dans les prochaines semaines, notamment si les acheteurs se font attentistes et tablent sur un excès de disponibilités dans les prochains mois. On peut redouter une baisse de la demande en produits laitiers, notamment dans les pays déficitaires.