Le service  génomique est aujourd’hui  disponible pour toutes les femelles B-BB.

Un nouveau service génomique pour les femelles en race Blanc-Bleu Belge

Bovins

Entre 2019 et 2020, les éleveurs ont pris en moyenne 21 des 45 initiatives proposées  au sein de leur exploitation.

Des données objectives pour déconstruire les clichés sur l’élevage bovin

Bovins

Le secteur de l’élevage bovin partage les premiers résultats qui ressortent d’un observatoire de la durabilité pour la période 2019-20. Plus de la moitié des éleveurs belges (53 %) utilisent des sources d’eau alternatives, 44 % utilisent des produits dérivés de l’industrie alimentaire pour nourrir leurs animaux ; 67 % maintiennent les populations d’hirondelles, de chauves-souris et/ou de hiboux ; plus d’une exploitation bovine sur cinq (22 %) investit dans ses propres énergies renouvelables.

Dans les salles de traite européennes, l’humeur n’est pas au beau fixe  avec des coûts de production évalués, en moyenne, à 45,35 ct/kg  pour un prix du lait payé aux producteurs estimé à 34,52 ct/kg.

Dépenses en hausse et recettes minimales –voire inexistantes! – pour les éleveurs laitiers

Animaux

En 2019, les frais inhérents à la production de lait, y compris une rémunération adéquate des éleveurs, étaient supérieurs au prix payé aux producteurs dans les huit principaux pays européens producteurs de lait. « Et ce, sans même qu’il soit tenu compte des investissements nets moyens », commente l’EMB, commanditaire de l’étude. Les coûts oscillent entre 34,21 ct/kg en Irlande et 58,63 ct/kg en Lituanie, pour une moyenne dans l’UE atteignant 45,35 ct/kg. Ces chiffres attestent d’une part non-couverte des coûts entre 9 % (Irlande) et 51 % (Lituanie) ; l’écart moyen dans l’UE étant de 24 %.

L’EMB récompense les agriculteurs européens d’une Faironika en or

Bovins

À l’occasion de la Conférence internationale du lait équitable de l’European Milk Board (EMB) et des pays du Lait équitable, qui s’est tenue à Ettelbruck la semaine dernière, plusieurs Faironika en or ont été décernées.

La vaccination contre les mammites a permis une belle amélioration de la santé mammaire, toutefois son utilisation ne doit pas faire négliger les bases de l’élevage.

Elever un grand troupeau? C’est une gestion et la mise en place de nombreux protocoles à respecter

Bovins

L’exploitation laitière Vital Laschet, située à Hombourg, c’est près de 400 laitières, près de 3,6millions de litres de lait produits par an, 5 salariés, des saisonniers… « C’est une gestion et la mise en place de protocoles à respecter pour le bien-être et la santé des animaux. Mais la gestion d’un grand troupeau ne va pas de soi », avoue Arnaud Beckers, gérant de l’exploitation. Rencontre

« Été comme hiver, l’herbe constitue la base de la ration. Les vaches rejoignent les prairies dès que le sol le permet  et reviennent à l’étable le plus tard possible », explique Julien.

A la ferme du Bairy, à Sinsin: «Les sécheresses répétées nous ont conduits à revoir notre manière de travailler»

Bovins

Située à Sinsin, à cheval entre les provinces de Namur et du Luxembourg, la Ferme du Bairy a connu de nombreux changements durant ces vingt dernières années. Arrivée d’une nouvelle génération, aménagement d’un atelier de transformation, conversion à l’agriculture biologique, construction d’un poulailler… ont quelque peu métamorphosé la ferme familiale. Julien Dawagne, associé à sa maman, Marielle Leboutte, depuis 2015 nous fait faire le tour du propriétaire.

Pour les animaux à robe bleue et/ou blanche (principalement des blanc-bleus), une diminution importante d’environ 40 % sur une échelle de 10 ans a été épinglée en Wallonie.

Que comprendre de l’évolution chiffrée de la filière ces dix dernières années?

Bovins

La crise de la Covid-19 a mis en exergue les évolutions de prix significatives que connaît la filière viande bovine en Région wallonne depuis la fin du printemps 2020. Fait suffisamment rare, le prix carcasse est en effet passé à 5,45 €/kec fin mai 2021, soit une hausse de 0,75€ en un peu plus d’1 an. Les producteurs élus au Collège des Producteurs ont été interpellé par ces fluctuations, et en ont fait le thème de leur 13e assemblée sectorielle.

Le ministre wallon de l’Agriculture, Willy Borsus, était présent pour soutenir le projet  de relocalisation de la viande bovine locale dans l’horeca wallon  présenté par En direct de mon élevage et Chasal.

Viande bovine: l’horeca bientôt livré en direct de nos élevages?

Bovins

Pouvoir placer de la viande bovine locale dans l’Horeca est un enjeu stratégique pour la filière. La coopérative « En direct de mon élevage » l’a bien compris et a, pour ce faire, initié un partenariat avec l’entreprise Chasal, qui fournit de la viande fraîche au secteur horeca en Wallonie et à Bruxelles. Leur stratégie qui pourrait très vite s’avérer payante.

Le maïs grain humide (MGH) permet d’ajuster le niveau énergétique de la ration,  voire de constituer la base d’un régime d’engraissement pour les bovins.

Quelle valeur nutritive pour le maïs grain humide à destination des bovins?

Bovins

Le maïs récolté en grain et conservé par voie humide est majoritairement utilisé par les producteurs de porcs. Bien que les éleveurs de bovins privilégient l’ensilage plante entière, le maïs grain humide (MGH) permet d’ajuster le niveau énergétique de la ration, voire de constituer la base d’un régime d’engraissement. Récolté à 35 % d’humidité du grain, broyé à la ferme et stocké en milieu anaérobie, le MGH est un concentré fermier de premier choix pour les bovins.

Les mesures prises par l’Afsca visent à maintenir un bon équilibre entre la protection  de notre bétail et le maintien des flux commerciaux d’animaux vivants.

FCO: de nouvelles conditions voient le jour pour les échanges intracommunautaires

Ovins, caprins

Suite à l’entrée en vigueur du nouveau règlement européen relatif à la santé animale, mais aussi en raison de l’évolution de l’épizootie, l’Afsca a pris la décision de modifier plusieurs procédures liées à la fièvre catarrhale ovine (FCO).

Les pertes de statuts sont liées à l’achat de vaches laitières en lactation introduites  directement dans le troupeau, ce qui est très risqué.

Quatorze pertes de statut indemne d’IBR liées à l’achat de bovins contaminés

Bovins

En 2020, seules trois exploitations ont été interdites de livraison  pour cause de présence de substances inhibitrices dans le lait.

Année après année, la qualité du lait wallon ne faiblit pas!

Bovins

Le Comité du Lait vient de publier le rapport de ses activités menées en 2020, une année marquée par la pandémie. Si certaines ont temporairement été mises entre parenthèses lors du premier confinement, les missions essentielles de détermination de la qualité et de la composition du lait cru n’ont pas connu de pause. Les résultats de ces analyses nous montrent d’ailleurs que les éleveurs laitiers wallons ont, une nouvelle fois, livré un lait de première qualité. Pour preuve, tous les critères évalués se sont améliorés !

Selon la banque néerlandaise ING, la production laitière biologique ne pourra atteindre les objectifs fixés au niveau européen à l’horizon 2030.

Agriculture biologique: le défi de la production laitière!

Animaux

La production laitière est un secteur pour lequel l’ambition européenne de porter la part du bio à 25 % d’ici à 2030 sera très difficile à atteindre.

À l’échelle mondiale, la situation laitière est contrastée. Alors que la collecte européenne s’affiche en recul, l’année démarre sur une note très positive dans les autres grands bassins laitiers que sont les États-Unis, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

Coup de frein pour la collecte laitière européenne

Animaux

Les baisses prononcées des collectes française, allemande et néerlandaise ont eu raison de la dynamique connue par l’UE-27 depuis juillet 2019 et de ses 18 mois consécutifs de croissance ininterrompue. La collecte de l’UE-27 a ainsi reculé de presque 1 % en janvier 2021, soit sa plus forte baisse depuis 2 ans.

Publireportage

Remplacement des concentrés par un DuyFeed.

Duynie

Bovins

Duynie BV est sans cesse à la recherche de solutions innovantes pour ses clients. Le travail de ‘Pierre-Antoine De Boel’, étudiant à l’HEPN à Ciney, s’inscrit dans ce cadre. Pierre-Antoine a analysé l’influence du remplacement des concentrés par un DuyFeed. L’objectif étant d’analyser l’effet sur les coûts de production et les performances des animaux.

Une semaine de négociations pour rendre l’agriculture et le secteur laitier plus équitables et résistants aux crises

Législation

Les producteurs de lait membres de l’European Milk Board (EMB) exhortent la présidence portugaise du Conseil, les États membres de l’UE et la Commission à mettre à profit une semaine cruciale pour la réforme de la politique agricole commune. « Ancrez des instruments de gestion de crise efficaces et une meilleure position sur le marché dans la pac ! », demandent-ils.

Une profonde mise à jour du monitoring de durabilité est attendue cette année,  avec un accent plus prononcé sur le climat et sur le bien-être animal.

Durabilité, bien-être et santé animale au cœur de l’année laitière 2021

Bovins

MilkBE, l’organisation de branche du secteur laitier belge, vient de fêter son deuxième anniversaire. L’occasion d’aborder les défis que rencontrera la filière en 2021.

La santé mammaire des laitières requiert une grande attention  mais ne doit pas rimer avec utilisation systématique d’antibiotiques.

Quelques recommandations pour une utilisation raisonnée des antibiotiques lors du tarissement des laitières

Bovins

Réduire la quantité d’antibiotiques utilisée lors du tarissement des vaches laitières est tout à fait possible, de même que mieux choisir les traitements à effectuer. Comment ? Grâce à ces quelques conseils.

Quels outils de gestion des fourrages utilisez-vous?

Bovins

Le Centre wallon de recherches agronomiques (Cra-w) lance une deuxième enquête à destination des éleveurs de bovins laitiers dans le cadre du projet Effort. Celui-ci vise à étudier l’utilisation d’outils d’aide à la décision en vue d’améliorer la qualité et la valorisation des fourrages.

«Les producteurs laitiers wallons doivent être inscrits dans la base de données Bigame pour obtenir et maintenir leur certificat QFL», rappelle MilkBE.

Vers une utilisation plus raisonnée des antibiotiques dans les élevages laitiers

Bovins

En 2018, le secteur laitier a pris l’engagement d’imposer l’enregistrement des antibiotiques pour les bovins laitiers via le cahier de charges QFL. Cela a permis d’éditer les premiers rapports de benchmarking pour les producteurs laitiers en 2020. En les analysant avec leur vétérinaire, les éleveurs peuvent mieux comprendre l’utilisation des antibiotiques enregistrés pour leur exploitation.

Jan Cobbaert est un producteur laitier passionné qui accorde une grande importance aux chiffres. « Il faut si l’on veut assurer la rentabilité de son exploitation », assure-t-il.

«Automatisez ce que vous pouvez et faites appel à un entrepreneur si vous y gagnez en rentabilité»

Bovins

Jan Cobbaert est un homme de chiffres. Sa philosophie est relativement simple et se décompose en deux piliers. D’une part, automatiser ce qui peut l’être – sans en faire trop ! –, ce qui permet de faciliter le travail tout en réalisant certaines économies. D’autre part, ne pas hésiter à faire appel à un entrepreneur si cela permet d’accroître la rentabilité de son exploitation.

Assurer une bonne ventilation de l’étable est essentiel  pour préserver les voies respiratoires des bovins.

Maladies respiratoires des bovins: une approche tant globale que ciblée

Bovins

En période hivernale, le confinement et la promiscuité à l’étable engendrent souvent de nombreuses pathologies respiratoires parmi les bovins de tout âge. Leur prévention nécessite la mise en place de mesures de biosécurité et leur traitement un diagnostic vétérinaire, au besoin étayé par des résultats du laboratoire.

Une majorité des troupeaux peut rapidement parvenir à l’assainissement  en réformant moins de 20 % de leurs bovins.

Lutte IBR: la réforme progressive des animaux infectés (gE+)

Bovins

Après plus de 10 années de lutte collective, éleveurs, vétérinaires et associations ont réussi à faire reculer de manière significative l’IBR.

Si la production laitière a poursuivi sa croissance aux États-Unis et en Argentine, elle a toutefois marqué le pas en Océanie.

Des évolutions toujours contrastées

Bovins

La production laitière dans les principaux bassins exportateurs est apparue contrastée fin 2020. Si elle a poursuivi sa croissance aux États-Unis et en Argentine, elle a marqué le pas en Océanie.

À l’heure des choix pour pérenniser l’avenir de l’élevage bovin en Wallonie

Bovins

Si l’élevage bovin wallon fait face à un tournant de son histoire, son avenir reste incertain. Aujourd’hui, se profile une sorte de nouvelle révolution pour le secteur qui doit faire face à des choix aux conséquences économiques, sociales et environnementales importantes : poursuivre le modèle hyper-productiviste en s’engageant dans la révolution technologique actuelle, prendre la direction de l’agroécologie ou conserver une compétitivité à l’international tout en renforçant l’ancrage local ?