Accueil Ovins, caprins

Ovins, caprins

Ovins, caprins

L’ébourgeonnage des jeunes caprins nécessite de suivre certaines règles pour être réussi et sans douleur pour l’animal

Ovins, caprins « Si les cornes sont des éléments naturels de défense, leur présence dans les troupeaux caprins n’est pas sans risque. L’ébourgeonnage des jeunes caprins limite non seulement les risques de blessure entre animaux, mais facilite aussi leur accès à l’alimentation et le travail de l’éleveur. Toutefois, l’intervention nécessite le respect de certaines règles afin qu’elle soit réussie et sans douleur pour l’animal », a ainsi débuté Béatrice Mounaix, de l’Institut de l’Élevage, dans le cadre d’une conférence sur le sujet au Space, en septembre dernier.
L'info en continu Voir toute l’actualité en continu >

Abonnez-vous

Recevez chaque semaine votre journal Le Sillon Belge, accès 24h/24 à l'édition numérique et des avantages exclusifs.

Je m'abonne

Filière caprine wallonne : rendez-vous à la chèvrerie de Cent Pieds

Des nuages dodus et paresseux, la souplesse des branches dénudées que la main du vent froisse, un silence sans contraire fait de ciel et de terre. Buvrinnes, à un jet d’orange de Binche, quasi anonyme, au gré de maisons presque cossues, la rue de Cent-Pieds dévoile quelques petits trésors de vie, la chèvrerie éponyme et sa timide propriétaire.

Fièvre catarrhale ovine: modification des conditions d’échanges vers les Pays-Bas

Depuis le 21 avril, le transport des animaux sensibles à la bluetongue vers les autres États membres est uniquement possible selon les conditions prévues par le règlement délégué (UE) 2020/689. Les États membres peuvent autoriser les mouvements des animaux sensibles à la bluetongue qui ne satisfont pas aux conditions générales du règlement délégué (UE) 2020/689 (Annexe V Partie II chapitre 2 section 1 points 1-3) vers un autre État membre ou une zone si l’État membre de destination a informé la Commission et les autres États membres que de tels mouvements sont autorisés.

Des boucles électroniques en élevage ovin pour une facilité de lecture et un gain de temps administratif

Voilà une dizaine d’années que Ludovic Maréchal élève des moutons en activité complémentaire à Tenneville. Il a tout de suite su qu’il voulait à terme en faire son activité principale, raison pour laquelle il est rapidement passé à l’achat de boucles électroniques. Un gain de temps pour lui puisque la technologie lui permet notamment une facilité de lecture des boucles et le transfert des données directement dans son logiciel. Rencontre.

Le choix des lecteurs

De la planification à la sélection, la saison de reproduction des ovins débute déjà

Comme l’activité sexuelle des brebis dépend, pour la plupart de nos races, de la longueur du jour, la journée la plus longue qu’est le 21 juin marque le début d’une nouvelle saison de production. Désormais, il convient de prêter attention à la santé des agneaux en croissance et, parallèlement, de planifier la période de reproduction à venir.

Un autre regard sur la filière ovine française

Le 4 mai, l’Institut de l’élevage (Idele) a présenté sa biennale Grand Angle Ovin, à Paris. Cette journée d’étude a permis de passer en revue tous les travaux de recherche français sur ledit élevage. La recherche sur l’élevage ovin étant quasiment inexistante dans notre pays, nous pouvons en apprendre beaucoup de nos voisins. Douze sujets différents avec un large spectre ont été discutés. Dans cet article, nous rendons compte de la première partie du séminaire, mais nous donnons d’abord un bref aperçu de l’importance de l’élevage ovin en France.

Après le pic de naissance, les jeunes agneaux ont encore besoin d’attention

Dans la plupart des exploitations ovines, le pic de naissance est passé. La croissance de l’herbe a repris malgré la période de froid. Les brebis sont de retour au pâturage avec leurs jeunes agneaux. Cependant, même si le risque de perte des agneaux après la première semaine de vie est moindre, il convient d’être attentif car les choses peuvent encore mal tourner.