Accueil Betteraves

Betteraves

Betteraves

Semences traitées aux néonicotinoïdes: des dérogations accordées à tort, selon la Cour de justice de l’Union européenne

Betteraves Sollicitée au sujet des dérogations accordées par la Belgique et relatives à l’utilisation de semences de betterave traitées au thiaméthoxame et à la clothianidine, la Cour de justice de l’Union européenne a tranché. Selon elle, lesdites dérogations contreviennent aux règles européennes. L’ensemble des États membres de l’UE devra en tenir compte en vue des prochains semis.
L'info en continu Voir toute l’actualité en continu >

Abonnez-vous

Recevez chaque semaine votre journal Le Sillon Belge, accès 24h/24 à l'édition numérique et des avantages exclusifs.

Je m'abonne

Les défis d’aujourd’hui et de demain au cœur des 90 ans de l’Irbab

L’Institut royal belge pour l’amélioration de la betterave, ou Irbab, célèbre ses 90 ans cette année. L’occasion de faire le point sur les défis actuels et futurs de la culture betteravière en Belgique avec Heidi Pittomvils et André Wauters, respectivement directrice générale et chef de projet.

Toujours pas d’accord chez Iscal pour les contrats betteraves 2023

Les négociations pour l’accord interprofessionnel 2023 et les contrats de betteraves 2023 entre Iscal et les représentants des planteurs sont en cours depuis fin juin. Le 4 octobre dernier s’est tenu une énième réunion. Les représentants des planteurs pensaient avoir trouvé un compromis et ils pensaient être à la fin des discussions mais…

Néonicotinoïdes: les LMR ramenées à zéro

Les experts des États membres ont donné leur feu vert pour ramener à zéro – ou plus exactement « au niveau le plus bas qui puisse être mesuré avec les technologies les plus récentes » – les limites maximales de résidus (LMR) pour les deux insecticides néonicotinoïdes thiaméthoxame et clothianidine.

Le choix des lecteurs

L’Irbab propose une plateforme de démonstration pour ses 90 ans

L'Institut Royal Belge pour l'Amélioration de la Betterave fêtera cette année son 90e anniversaire. À cette occasion, l'institut organise une plateforme de démonstration les 29 et 30 septembre à Marbais, où les agriculteurs pourront s'informer sur les dernières évolutions agronomiques et technologiques en culture de betterave et de chicorée. Les agriculteurs pourront acquérir des points de phytolicence en participant à l'événement.

Planteurs et raffinerie s’associent pour favoriser la biodiversité fonctionnelle

Une fois n’est pas coutume, la Raffinerie Tirlemontoise vient de lancer un projet dédié non pas à la betterave sucrière (ou, du moins, pas directement), mais bien à l’étude de la biodiversité fonctionnelle et aux moyens les plus adéquats de lui offrir le gîte et le couvert. À cet effet, pas moins de 25.000 m² de bandes fleuries ont été implantés en bordure de parcelles betteravières, en collaboration avec le Cra-w et une vingtaine de planteurs.

Betteraves sucrières: les maladies foliaires toujours présentes

Chaque semaine, la présence de maladies foliaires est observée dans les champs du réseau d’avertissement de l’Irbab. Le nombre de champs ayant atteint le seuil de traitement pour 1 des 4 maladies foliaires cette semaine n’a pas fort progressé depuis la semaine dernière. La cercosporiose, la rouille, l’oïdium et dans une moindre mesure la ramulariose sont présents sur les parcelles de betteraves.

Raffinerie Tirlemontoise: «La crise du marché du sucre est derrière nous»

Il y a peu, la Raffinerie Tirlemontoise informait ses planteurs des perspectives de prix pour les betteraves en contrat de 2022 et 2023. Selon l’entreprise et son directeur des matières premières, Erwin Boonen, « la crise du marché est derrière nous et on peut regarder vers l’avant et prévoir plus d’emblavement pour 2023 ».