The Summer breeding show: encore et toujours innover

Durant ce long week-end, du 26 au 28 juillet prochains, le concours d’élevage de chevaux de sport de Libramont accueillera les meilleurs produits des élevages de Wallonie, de Flandre occidentale et des Hauts de France dans le cadre du projet européen EQWOS.
Durant ce long week-end, du 26 au 28 juillet prochains, le concours d’élevage de chevaux de sport de Libramont accueillera les meilleurs produits des élevages de Wallonie, de Flandre occidentale et des Hauts de France dans le cadre du projet européen EQWOS. - Philip Parrein

Pouvons-nous encore parler de tradition dans le contexte d’un avant-programme du concours d’élevage pour chevaux de sport à la Foire de Libramont ? Le terme « tradition » est obsolète, au vu du dynamisme dont les organisateurs font preuve à chaque édition. Innover est clairement inscrit dans leur ADN. Et le Summer Breeding Show de 2019 en sera le témoin !

Trois jours captivants, grâce aux poneys

D’année en année, nous avons vu ce concours d’élevage passer de deux à trois journées. Les poneys de sport y trouvent désormais leur place le vendredi. Mieux encore, l’élevage du poney de sport en Wallonie a reçu un véritable coup d’accélérateur avec cette initiative, grâce au travail du stud-book SBS. La preuve ? La trentaine de poneys participant au concours de Libramont l’an dernier. Nombre d’entre eux étaient inscrits auprès d’un stud-book étranger, mais le nombre des participants avec un papier SBS est croissant d’année en année.

C’est d’ailleurs le SBS qui se distingua chez les yearlings femelles en 2018 avec Latvala de Sarty (SBSP – Paddy de France/ Cordo H) et chez les trois ans avec Jarco d’Hortincourt (SBSP – p. Falco).

Le match des éleveurs de l’Adeclux

Ce concours d’élevage est « Open Studbooks », ce qui veut dire que chaque cheval, inscrit au sein d’un livre généalogique reconnu par la WBFSH (World Breeding Federation for Sporthorses), peut participer. Inutile de dire qu’à Libramont, la qualité foule la piste devant le jury international.

L’année passée, les produits issus de l’élevage de la province de Luxembourg ont brillé, grâce aux performances très remarquées de Jet-Set de Virton (gagnante des 3 ans, SBS – p. Trésor de Virton x First Sandro van La Roche) et Konterno GG Savenière (gagnant des 2 ans – SBS – Conterno Grande x Cento Lano), entre autres…

Mention spéciale également pour Jones et Kapitole du Haut du Roy (SBS – tous deux par Flex du Haut du Roy, l’étalon maison). Ces résultats ne sont qu’un reflet de la qualité qui niche dans le terroir du cheval de sport qu’est devenue la province de Luxembourg, grâce au travail de l’Adeclux (Association des Éleveurs de chevaux de sport de la Province de Luxembourg), qui fait partie de l’affiche organisatrice du concours de Libramont. L’Association, regroupe des éleveurs et des étalonniers visionnaires qui n’ont pas peur de faire des choix qui sortent des sentiers battus.

Le sport d’abord

Les chevaux de 2 et 3 ans devront affronter les obstacles à Libramont dans l’épreuve du saut en liberté, tandis que les yearlings et les foals se confronteront dans une épreuve modèle et allures. Qui d’entre nous n’espère pas revoir le vainqueur 2018 des yearlings mâles ET le champion des yearlings – répondant au nom doré de Lingot d’Or de la Petite Hunelle (SBS – Greco Sitte x Rexar du Houssoit) – affronter les obstacles après son exploit à Libramont de l’année passée ? Témoin vivant du meilleur sang performant hennuyer, Lingot d’Or mérite le détour direction Libramont.

Tel quel pour la gagnante des yearlings femelles de 2018, Gloria du Valmont Z (Z-George x Paloubet du Château), également désireuse de sauter dans le rond d’Havrincourt à la Foire de Libramont cette année chez les 2 ans.

Eh oui, les jolis poulains qui foulaient la piste en herbe à Libramont l’année passée, sont devenus entre-temps des yearlings pétillants. Les gagnants des poulains en 2018 furent Millenium du Bagnon – SBS – Sensation x Sandro Hit), Maloubet des Hautes Bruyères (SBS – Balou du Rouet x Ugano Sitte) et la championne des poulains 2018, Mamzelle du Raiwet (SBS – Peppermill x Cashman).

Stimuler l’élevage

La Foire de Libramont et ses 200.000 visiteurs constituent une réelle aubaine pour les éleveurs de poneys et chevaux de sport.

Durant ce week-end estival, le concours d’élevage de chevaux de sport accueillera les meilleurs produits des élevages de Wallonie, de Flandre et des Hauts de France dans le cadre du projet européen interrégional EQWOS, qui a été monté dans le cadre de coopération transfrontalière Interregions entre la France, la Wallonie et la Flandre. L’organisation n’hésite pas à mettre les petits plats dans les grands en innovant et en offrant jusque 200 € d’avantages supplémentaires par cheval participant !

Un programme captivant

Le vendredi dès 10h, les poneys sont à l’ordre du jour avec deux épreuves dans l’avant-midi et deux l’après-midi. Les yearlings seront d’abord présentés en main et en liberté, suivis des deux ans en main et en liberté à l’obstacle. Les étalons admis à la monte seront présentés au public vers midi.

Les poneys de trois ans se présenteront en début d’après-midi. Ils seront, tout comme leurs camarades de deux ans, présentés en main et dans une épreuve de saut en liberté.

Les poulains nés en 2019, qui boucleront cette journée entièrement dédiée aux poneys de sport, avec une épreuve modèle et allures.

Les chevaux de sport de deux et trois ans auront une journée bien chargée à Libramont, qui débutera le samedi à 9h, avec les 2 ans. Au menu : présentation en main pour une épreuve modèle et allures, suivi du saut en liberté. La même épreuve sera au menu pour les chevaux de 3 ans.

Le dimanche (9h également) signifie traditionnellement l’apothéose du concours d’élevage pour chevaux de sport à Libramont. Dans l’avant-midi, ce seront les yearlings (mâles et femelles) qui disputeront leurs épreuves, en main et en liberté. Un champion des yearlings sera élu au terme de celles-ci par le jury international.

Les poulains nés cette année (mâles et femelles), fouleront la piste en herbe dans l’après-midi. Après quoi sera proclamé le champion des foals, choisi entre le meilleur mâle et la meilleure femelle.

À l’heure d’écrire ces lignes, les inscriptions battent déjà à leur plein. Vous serez attendus à Libramont, autour du rond d’Havrincourt et de la piste en herbe, pour voir le meilleur de l’élevage du cheval de sport de notre région et des régions voisines !

Le Summer Breeding Show à la Foire de Libramont se déroulera les vendredi 26, samedi 27 et dimanche 28 juillet.

Patricia Parrein-Borgenon

Le direct

Le direct