De la viande faussement bio aurait été vendue en Belgique

De la viande faussement bio aurait été vendue en Belgique

Le bio fait pourtant l’objet de contrôles assidus: l’agriculteur, le préparateur, le distributeur, l’importateur, l’exportateur, le point de vente et les entreprises de catering sont passés à la loupe, indique Certisys, l’un des organismes officiels de contrôle en Belgique.

«Le produit n’est contrôlé que lorsqu’on le touche», précise Alison Hamoir, de Certisys. Un produit importé en vrac sera donc aussi contrôlé en Belgique mais «s’il arrive emballé, nous n’allons pas déballer la viande pour la contrôler sauf si nous avons un doute», explique-t-elle...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct