Agriculture, agroalimentaire et coronavirus: la réponse à l’échelle de l’UE s’organise

La Commission européenne a appelé les États membres à éviter la formation d’embouteillages aux frontières intérieures de l’UE et à permettre le transport de biens malgré les contrôles destinés à lutter contre le Covid-19 afin de fluidifier la circulation des camions transportant notamment les médicaments et les aliments.
La Commission européenne a appelé les États membres à éviter la formation d’embouteillages aux frontières intérieures de l’UE et à permettre le transport de biens malgré les contrôles destinés à lutter contre le Covid-19 afin de fluidifier la circulation des camions transportant notamment les médicaments et les aliments.

Maintenant que l’UE est devenue le principal foyer mondial de l’épidémie de coronavirus, les secteurs agricole et agroalimentaire européens sont en première ligne pour éviter des pénuries de nourriture. La Commission européenne cherche, au jour le jour, à limiter les conséquences négatives de la crise.

La présidence croate du Conseil de l’UE prévoit donc d’organiser entre le 23 et le 25 mars une vidéoconférence sur l’impact de l’épidémie de coronavirus sur le secteur alimentaire entre les ministres de l’Agriculture et de la Pêche. Objectif :...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct