Le G20 se dit soucieux des risques d’aggravation de la faim dans le monde

Certaines populations, notamment en Afrique, sont aujourd’hui confrontées à des difficultés d’accès aux marchés alimentaires, à un début de hausse des prix et à une baisse de la disponibilité de certaines denrées de base. Réuni virtuellement le 21 avril, le G20 a promis d’apporter des réponses à cette situation de grave insécurité.
Certaines populations, notamment en Afrique, sont aujourd’hui confrontées à des difficultés d’accès aux marchés alimentaires, à un début de hausse des prix et à une baisse de la disponibilité de certaines denrées de base. Réuni virtuellement le 21 avril, le G20 a promis d’apporter des réponses à cette situation de grave insécurité. - M. de N.

Les ministres de l'Agriculture des pays du G20 – l’UE et 19 pays – ont promis le 21 avril de coopérer pour assurer un approvisionnement mondial alimentaire «suffisant» face au Covid-19, qui pourrait faire doubler le nombre de personnes au bord de la famine en 2020 selon les Nations unies.

«Nous travaillerons ensemble pour aider à faire en sorte que de la nourriture saine et nutritive continue d'être accessible à tous en quantité suffisante et à des prix abordables, notamment pour les plus pauvres, les plus vulnérables et les déplacés», ont affirmé...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite

Je suis abonné au journal Le Sillon Belge:


j'ai déjà d'un compte en ligne
Je me connecte

Je n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct