Accueil Chevaux

Qui parmi ces vedettes remportera le titre du «Cheval de l’année» édition 2023?

Si les Championnats d’Europe de jumping organisés à Milan, en août, n’ont pas répondu à nos attentes, pour d’autres compétitions importantes, les chevaux belges ont réussi à se démarquer. Ainsi, ils ont enchaîné les victoires d’Aix-la-Chapelle à Zuidwolde, de Vancouver à Sydney. Et grâce à leur talent, dix d’entre eux ont obtenu une nomination pour le titre du « Cheval de l’année ».

Temps de lecture : 5 min

Selon la tradition, Le Sillon Belge organise, en collaboration avec le jumping de Malines, l’élection du « Cheval de l’année ». Comme son nom l’indique, celle-ci offre la possibilité à un public d’experts belges et internationaux d’élire un cheval belge élevé ou approuvé (c’est-à-dire un inscrit ou approuvé par un registre belge) en raison de ses performances.

C’est donc à vous de décider, dès à présent, lequel de ces 10 chevaux mérite d’ajouter le prestigieux titre du « Cheval de l’année » à son palmarès.

Nominations

Lorsqu’on parle de chevaux belges qui ont brillé au cours des douze derniers mois, on ne peut pas passer à côté de King Edward du BWP (anciennement King Edward Ress, par Edward 28). L’année dernière, ce hongre, avec son cavalier attitré Henrik von Eckermann, est monté pas moins de cinq fois sur la plus haute marche d’un podium d’un Grand Prix ou d’une Coupe du Monde cinq étoiles. Ils ont remporté les Coupes du Monde de Vérone et de Bâle, couronnés par une victoire grandiose lors de la finale de la Coupe du Monde à Omaha. Ils ont ensuite continué sur leur lancée avec des victoires dans les Grand Prix de Stockholm et de Rome. Une année couronnée de succès, donc, pour ce produit d’élevage de Wim Impens.

Les chevaux belges brillent aux quatre coins du monde

Plusieurs autres chevaux ont brillé lors de compétitions cette année. Ainsi, à la Baule, Katanga v/h Dingeshof (par VDL Cardento, éleveur : Jaak Vermeulen) a remporté la victoire. À la Coupe des Nations d’Aix-la-Chapelle, la jument a réalisé un double sans faute avec Nicola Philippaerts. Récemment, ils ont remporté une troisième place à la Coupe du Monde de Vérone.

De l’autre côté de l’Atlantique, Kalinka van ’t Zorgvliet (par Thunder van de Zuuthoeve, éleveur : Clarysse Van Coppenolle) a brillé. Cette jument BWP de 13 ans a remporté, entre autres, les Grands Prix de Thermal et de Williamsburg, à chaque fois au niveau cinq étoiles, avec Karl Cook.

Daniel Deusser et Killer Queen VDM (par Eldorado van de Zeshoek, éleveur : famille Bruggeman) sont également des noms bien connus de cette élection. L’année dernière, ils ont remporté la deuxième place du Grand Prix Rolex d’Aix-la-Chapelle. La liste des performances de ce duo est, d’ailleurs, rarement égalée.

Qui a brillé à Aix-la-Chapelle ?

Katanga et Killer Queen n’ont pas été les seuls à briller à Aix-la-Chapelle. Le meilleur cavalier brésilien Rodrigo Pessoa est récemment revenu au plus haut niveau de la compétition avec son hongre de 10 ans Major Tom (ex-Nielsdaka van de Rhamdia Hoeve, par Vagabond de la Pomme). Ce produit de l’élevage d’Armand Van Gijsel a connu sa grande percée cette saison, avec notamment des parcours sans faute dans les Coupes des Nations de St-Gall et de La Baule, le bronze par équipe aux Jeux panaméricains et la quatrième place dans le Grand Prix d’Aix-la-Chapelle.

Lector vd Bisschop (par Bamako de Muze, éleveur : Stal den Bisschop) a également atteint le niveau cinq étoiles l’année passée. Sous la selle de Koen Vereecke, cet étalon approuvé par le sBs a remporté le GP5* et la Coupe des Nations de Sopot. Avec l’équipe belge, il a aussi remporté la médaille de bronze lors de la finale de la Coupe des Nations à Barcelone.

Plusieurs grands champions

D’autres champions doivent évidemment figurer dans cette liste. Ainsi, le champion belge le plus récent se nomme Ermitage Kalone (par Catoki, éleveur : Magali Dessalles). Sous la selle de Gilles Thomas, cet étalon alezan approuvé a impressionné avec des parcours sans faute sur la piste de Stoeterij Zangersheide. Cela leur a permis de remporter le titre avec brio. Plus récemment, le duo a terminé sixième du GP4* de Maastricht.

Sur la première marche du podium

Ils sont peut-être passés à travers les mailles du filet, mais les chevaux de race belge figurent en bonne position dans le top 10 du classement de la WBFSH pour les douze derniers mois. Dexter Fontenis Z (par Diarado) occupe la troisième place. Ce produit de l’élevage S-Ky Horses S.C.R.I a remporté le Grand Prix d’Oslo avec Simon Delestre, entre autres, et s’est classé deuxième du GP5* de Doha et de la Coupe du monde d’Oslo. Landon (ex-Crack de Nyze Z, par Comilfo Plus Z, f : Danny Nijs) a de nouveau connu une année exceptionnelle sous la selle de Kent Farrington. Le duo a notamment remporté le GP5* à Calgary et à San Miguel de Allende. De plus, il s’est classé deuxième en individuel et a remporté l’or par équipe aux Jeux panaméricains.

Le deuxième cheval BWP le mieux classé (après King Edward) porte le nom de My Prins van Dorperheide (par Zilverstar T, f : Philippaerts We Live Horses). Le hongre gris a démarré la saison GCT/GCL comme une fusée, remportant notamment le GP5* de Mexico.

47-4090-cheval de l'année-

A lire aussi en Chevaux

Championnat national du cheval de trait belge, un patrimoine culturel vivant

Chevaux Le dimanche 10 décembre, le cheval de trait belge sera mis à l’honneur à l’occasion du championnat national qui se déroulera lors d’Agribex. Au niveau des inscriptions, 130 ont été reçues, soit le même nombre que l’édition précédente. Juments et juments poulinières, étalons et étalons reproducteurs avec leurs descendants seront présents. Bref, la crème de la crème de nos chevaux de trait belges concourra pour remporter ce titre mythique.
Voir plus d'articles