Accueil champêtre en Wallonie doté d’un observatoire de la diversification

Accueil champêtre en Wallonie doté d’un observatoire de la diversification

Cet observatoire, en place depuis le 1er mai, répond à un double objectif : récolter des statistiques et accompagner l’agriculteur vers de nouvelles voies de diversification. « L’observatoire sera une aide à la décision en apportant une réponse à certaines questions comme ’Ai-je intérêt à investir dans cette niche ? Quelle rentabilité puis-je attendre ?’ Nous avons besoin d’avoir une cartographie précise de tout ce qui se fait déjà pour pouvoir dire si un potentiel existe d’investir dans telle ou telle niche », a expliqué le ministre wallon de l’Agriculture, René Collin. « Imaginez dans quel désert se trouverait le producteur s’il n’y avait pas ces outils. »

Accueil champêtre en Wallonie accompagne 500 membres représentant 600 hébergements, une septantaine de magasins à la ferme ou encore une dizaine de « fermes gourmandes » ou de restaurants à la ferme. L’ASBL se veut proactive. Elle ambitionne notamment de créer un centre de formation spécifique à la diversification, a indiqué son président, Vincent Sépult. Accueil champêtre a également décidé de lancer un appel à projets en collaboration avec la plate-forme de financement participatif Miimosa. Des projets « coups de coeur » seront sélectionnés et bénéficieront d’un coup de pouce supplémentaire à la somme qui aura été récoltée via crowdfunding. Le ministre Collin a par ailleurs confirmé la reconnaissance dans le Code wallon de l’Agriculture de la notion d’accueil social rural, à l’image de l’accueil pédagogique destiné aux écoles. Les arrêtés d’exécution fixant le cahier des charges et le niveau de soutien accordé aux fermes candidates à ce type d’accueil seront prochainement adoptés. L’accueil social rural est destiné à toute personne en difficulté mentale, physique ou psychologique.

Le direct

Le direct