«La coopération au développement doit prioriser l’agroécologie»

«La coopération au développement doit prioriser l’agroécologie»

La coalition demande à la Belgique de faire de l’agroécologie une priorité pour l’agriculture et la sécurité alimentaire des pays du Sud. Cette approche applique des principes écologiques à l’agriculture, en prenant également en compte les aspects sociaux. «Bien que la coopération belge investisse des sommes considérables dans le secteur agricole des pays en développement, peu d’argent est consacré au soutien de la nécessaire transformation agroécologique des systèmes alimentaires dans le Sud», explique Olivier De Schutter, l’un des auteurs de l’étude et rapporteur spécial de l’Onu sur l’...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct