Colza, pois, féverole et autres espèces moins connues: coup d’œil sur les essais menés par le Centre pilote Cepicop

Christine Cartrysse: «certaines plantes sont très courtes et expriment ue faible production de biomasse, en raison de la sécheresse printanière».
Christine Cartrysse: «certaines plantes sont très courtes et expriment ue faible production de biomasse, en raison de la sécheresse printanière». - Appo

Il sera question dans ce premier article de colza d’hiver, de protéagineux – pois protéagineux d’hiver et de printemps, féverole d’hiver et de printemps, lupin doux – ainsi que dans de nouvelles cultures de diversification telles que la cameline, la lentille, fénugrec et le soja.

Du colza d’hiver pour une meilleure autonomie en huile et en protéines végétales

...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct