Colruyt et l’achat de terres: une nouvelle perte d’autonomie pour le secteur agricole, selon la Fugea

Colruyt et l’achat de terres: une nouvelle perte d’autonomie pour le secteur agricole, selon la Fugea

Avec la concrétisation de l'achat, prévu depuis 2018, de la ferme biologique «Het Zilverleen» et de ses 25ha de terrain situés en Flandre occidentale, le groupe Colruyt affiche sa volonté de garantir la disponibilité de produits belges dans ses rayons «en toute transparence et grâce à la coopération avec les agriculteurs locaux».

Derrière cette communication peaufinée et ces objectifs à priori louables se cachent en réalité une mainmise dangereuse d’un groupe sur l’agriculteur dépourvu de toute...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite

Je suis abonné au journal Le Sillon Belge:


j'ai déjà d'un compte en ligne
Je me connecte

Je n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct