Rauch met à jour sa gamme… et dévoile «son» futur de la fertilisation

Depuis plusieurs années, l’Axis gagne en précision  avec l’introduction des dispositifs EMC et Axmat Duo.
Depuis plusieurs années, l’Axis gagne en précision avec l’introduction des dispositifs EMC et Axmat Duo. - J.V.

Présent sur le marché agricole depuis 1921, Rauch s’est rapidement spécialisé dans la construction et la vente de distributeurs d’engrais. Cela s’est traduit par le développement de plusieurs dispositifs innovants, récompensés à de maintes reprises.

Ces dernières années, le constructeur a poursuivi son travail de recherche et développement. Le fruit de ses efforts a récemment été présenté à la presse agricole internationale. Il traduit sa volonté d’accroître, davantage encore, la précision de la fertilisation minérale. Un objectif qui prend tout sens dans un contexte de protection de l’environnement mais aussi au vu des importantes hausses de prix que connaissent actuellement les engrais minéraux.

Rauch Axis, la précision grâce à l’EMC et à l’Axmat Duo

Au niveau des distributeurs d’engrais « classiques », Rauch a travaillé sur l’Axis. Depuis plusieurs années, celui-ci est doté du système de dosage EMC (contrôle électronique de masse), disponible en deux versions (mécanique ou hydraulique).

Ledit système mesure séparément le débit d’engrais au niveau de chaque trappe de dosage et est capable de le réguler indépendamment pour chacune des deux trappes. Les erreurs d’épandage, dues à un défaut de qualité de l’engrais, sont ainsi détectées et compensées, pour assurer une fertilisation homogène de la parcelle. La régulation gauche/droite du débit permet également de s’affranchir des dévers mais aussi de réaliser de la modulation de dose.

S’y ajoute le dispositif de régulation Axmat Duo dont le rôle est de surveiller automatiquement la distribution d’engrais à gauche et à droite, toujours séparément. L’Axmat Duo est constitué de 54 capteurs radar (27 par disques). Ceux-ci scannent en permanence la nappe d’épandage et détectent toute éventuelle erreur en vue de la compenser. La correction a lieu immédiatement et automatiquement par action sur le point de chute de l’engrais sur le disque.

L’EMC et l’Axmat Duo peuvent être complétés par le VariSpread Pro, qui ajuste automatiquement le schéma d’épandage au contour du champ par pas d’un mètre grâce au gps. Il permet ainsi de réaliser de la modulation de dose, section par section.

L’Aero GT : l’engrais transporté par air…

Pour une application encore plus précise des engrais (« la bonne dose, au bon endroit », selon Rauch), le constructeur mise sur le distributeur pneumatique traîné Aero GT 60.1, d’une capacité de 6.300 l pour une largeur de travail de 36 m.

Ce modèle est doté d’une rampe sur laquelle se trouvent 30 buses espacées chacune de 1,20 m. L’engrais est distribué depuis la cuve vers la rampe, et donc les buses, par le biais d’un flux d’air. « La prise de force du tracteur entraîne un moteur hydraulique actionnant lui-même deux souffleries. Une turbulence se crée et l’engrais est transporté par le flux d’air », détaille Rauch. Pour une application précise, la rampe est divisée en six sections de 6 m chacune et chaque section dispose de sa propre unité de dosage reliée à 5 buses.

L’engin est, en outre, doté d’un gyrosenseur permettant de compenser et réguler la fertilisation en fonction des éventuels déports avant et arrière de la rampe. Cette dernière reçoit aussi deux capteurs assurant son parfait parallélisme par rapport au sol.

La rampe de l’Aero GT est équipée de deux capteurs assurant son parallélisme par rapport au sol. Un gyrosenseur permet également  de compenser et réguler la fertilisation en fonction de ses éventuels déports avant et arrière.
La rampe de l’Aero GT est équipée de deux capteurs assurant son parallélisme par rapport au sol. Un gyrosenseur permet également de compenser et réguler la fertilisation en fonction de ses éventuels déports avant et arrière. - J.V.

Selon le constructeur, ce distributeur possède plusieurs avantages. Premièrement, le chemin parcouru par le granulé d’engrais entre la rampe et le sol est réduit, ce qui contribuerait à son positionnement au plus près de la plante. L’impact du vent se ferait, lui, nettement moins ressentir. L’épandage en bordure gagnerait également en précision, car la rampe peut suivre précisément le contour de la parcelle. « Avec un distributeur, les 2 ou 3 m jouxtant la bordure de la parcelle ne sont pas aussi bien amendés », avance-t-il. Enfin, les dévers seraient sans impact sur la dose appliquée.

Enfin, les six tronçons de la rampe sont pilotables par gps et, recherche de la précision maximale oblige, la modulation de dose par gps est entièrement prise en charge par l’Aero GT. « Les cartes de précision sont mieux suivies avec un distributeur pneumatique. Le dispositif MultiRate 6 permet d’activer et de désactiver individuellement jusqu’à six sections d’épandage au total. En parallèle, chaque section peut distribuer une dose différente », vante-t-il encore.

Quant à l’aspect financier, ce type d’engin est, sans aucun doute, plus coûteux qu’un distributeur à disques. Toutefois, il élargit la plage d’intervention et permet de travailler avec des engrais de qualité hétérogène (taille irrégulière des granulés) et donc moins chers. Un paramètre auquel de nombreux agriculteurs sont attentifs. Dans la même veine, des déflecteurs permettent de ne pas fertiliser inutilement les passages de roues.

Bientôt également en version portée

Dans la continuité, Rauch développe actuellement l’Aero 32.1, un distributeur lui aussi pneumatique mais porté. Tout comme son grand frère, l’Aero 32.1 est équipée d’une rampe dotée de 24 buses réparties en quatre sections (6 buses par section, avec un espacement entre buse variant de 1,12 à 1,25 m selon la largeur de travail). Sa capacité est de 1.900 l (3.200 l avec rehausses).

Ce modèle porté présente les mêmes avantages que l’Aero GT 60.1 en matière de positionnement des granulés, de travail en bordure ou de moindre influence du vent et des dévers. On notera néanmoins que le réglage de la hauteur de la rampe s’effectue via le relevage trois points et non sur le distributeur lui-même. Un système de vérins assure la stabilité de la rampe en toutes circonstances, pour une fertilisation conforme aux souhaits de l’agriculteur ou de l’entrepreneur. Un capteur de vent embarqué permet, lui, de calibrer le distributeur, indépendamment de l’engrais appliqué.

Le distributeur est doté du MultiRate 4. À l’image du MultiRate 6, cette fonction permet d’activer et de désactiver individuellement jusqu’à quatre sections d’épandage. De même, chaque section est en mesure d’appliquer une dose différente d’engrais.

En position de transport, les rampes se placent à l’arrière du distributeur. Celui-ci conserve ainsi une largeur inférieure à 2 m. Pour le chargement des engrais, elles se déportent latéralement afin de faciliter l’accès à la trémie. C’est également depuis cette position déportée qu’elles se déplient et adoptent leur position de travail.

Disponible dans un premier temps équipé de rampes de 27, 28 ou 30 m, l’Aero 32.1 sera également décliné en version de 18, 21 et 24 m.
Disponible dans un premier temps équipé de rampes de 27, 28 ou 30 m, l’Aero 32.1 sera également décliné en version de 18, 21 et 24 m. - J.V.

Déjà présenté sous forme de projet à l’Agritechnica 2019, ce modèle est actuellement au stade de pré-série. Sa commercialisation devrait débuter à l’automne 2022. Dans un premier temps, des modèles équipés de rampes de 27, 28 et 30 m seront proposés à la vente. Des versions de 18, 21 et 24 m suivront. En parallèle, une réflexion porte sur la création d’un dispositif MultiRate 24 qui permettrait d’appliquer pas moins de… 24 doses différentes.

La fertilisation en profondeur, avec DeePot 25.1

Avec le DeePot 25.1, Rauch dévoile une nouvelle méthode de fertilisation. « Un fertilisant appliqué en conditions peu favorables est un fertilisant perdu. Il ne bénéficie pas à la culture et ne participe pas au rendement. A contrario, son lessivage et sa transformation en ammoniac ont un impact négatif sur l’environnement. C’est pourquoi nous avons développé ce distributeur d’un genre nouveau qui permet d’appliquer l’engrais sous la surface du sol, tout en réduisant la distance entre les racines et les granulés azotés », détaille le constructeur.

Le distributeur se compose d’une trémie de 2.000 l (extensible à 3.000 l) et d’une poutre sur laquelle reposent plusieurs socs extra-plats montés sur parallélogrammes (4 dans la version présentée, mais une version à 6 socs est envisageable). L’entre-soc peut être de 75 cm, 1 m ou 1,50 m selon la culture fertilisée (maïs, betterave, colza ou légumes). Les socs ouvrent le sol à une profondeur de 25 cm à laquelle est déposé l’engrais par le biais d’un flux d’air. Après injection, deux disques referment le sillon. Les pertes sous forme gazeuse sont ainsi drastiquement réduites.

Le Deepot 25.1 dépose l’engrais sous la surface du sol, de manière à en réduire  les pertes gazeuses et par lessivage.
Le Deepot 25.1 dépose l’engrais sous la surface du sol, de manière à en réduire les pertes gazeuses et par lessivage. - Rauch

Mais n’est-ce pas trop profond pour les racines ? Rauch répond : « Le système racinaire se met en quête de la matière fertilisante. Il croît pour atteindre les granulés azotés sans aucun problème. En outre, ce développement permet à la culture d’atteindre de nouvelles ressources en eau et d’être moins sensible aux épisodes de sécheresse ». Selon le constructeur, cette technique de fertilisation permettait d’accroître le développement du système racinaire de 60 %.

Le travail en bordure et en pente est également facilité et plus précis. Une moindre quantité d’engrais pourrait être utilisée. En outre, le DeePot 25.1 contribuerait à mieux faire accepter les opérations de fertilisation auprès du grand public, l’engrais étant enfoui en profondeur et non épandu en surface.

J. Vandegoor

1921-2021: 100ans d’innovation

Fondée en 1921 à Sinsheim, près de Baden-Baden (Allemagne), la société Rauch n’a construit son premier distributeur d’engrais qu’en 1932. À partir de ce moment, la tradition de la précision et de l’innovation n’a plus quitté l’entreprise familiale. C’est aujourd’hui encore l’objectif qu’elle poursuit au quotidien à travers les produits qu’elle met sur le marché. Cela se traduit par les plus de 170 brevets qu’elle compte à son actif ainsi que par les nombreuses récompenses obtenues (médailles d’or et d’argent à Agritechnica, épis d’or à Agribex…)

Aux mains de la quatrième et de la cinquième génération, le constructeur produit des distributeurs d’engrais sous son nom propre mais aussi pour Kuhn. Des semoirs sortent également de ses usines, toujours sous le nom Kuhn, ainsi que divers outils de travail du sol pour le compte de Köckerling. S’y ajoute encore une gamme « service hivernal » composée d’épandeurs de sel commercialisés uniquement sous le nom de Rauch.

La marque est présente en Belgique depuis 1986 et est distribuée par Joskin Distritech.