Christine Cartrysse, Appo – Cepicop: «Le colza, culture d’avenir dans un monde en transition»

Christine Cartrysse, Appo – Cepicop: «Le colza, culture d’avenir dans un monde en transition»
Appo

Encore plus de colza dans nos assiettes en 2030 ! Avec le succès grandissant des protéines végétales en alimentation humaine, les protéines de colza, jusqu’à présent exclusivement distribuées sous forme de tourteau dans l’auge des animaux, pourraient être servies sous forme de burgers végétaux dans nos assiettes.

Le colza a plus d’un tour dans sa graine. L’huile de colza bien connue pour sa richesse en oméga-3, et utilisée pour assaisonner nos salades, pourra encore trouver de nouveaux débouchés en alimentation humaine. Avec des variétés HOLL (riche en acide oléique et pauvre en acide linolénique) issues de la sélection génétique, l’huile de colza résistera mieux aux températures élevées et sera idéale pour cuire nos célèbres frites et chips belges (sans huile de palme importée).

Quels moteurs et quels carburants en 2030 ? Les voitures diesel vont prochainement disparaître dans nos villes et seront remplacées par des voitures électriques. Et nos tracteurs diesel vont-ils aussi disparaître de nos campagnes ? Comment vont-ils rouler ? Le pétrole se faisant plus rare et toujours plus cher, les champs de colza pourraient devenir le circuit court pour alimenter le moteur diesel des tracteurs, qui redeviendrait basique pour fonctionner à l’huile végétale comme Rudolf Diesel l’avait inventé, il y a 130 ans. L’huile de colza redeviendrait ainsi une source d’énergie locale et renouvelable, nécessaire pour nourrir les chevaux des temps modernes que sont les tracteurs.

Le colza sera toujours cultivé avec passion par nos producteurs en 2030 ! Dans une agriculture durable, le colza a sa place dans nos campagnes, à condition de disposer de solutions rapides pour lutter efficacement contre les insectes ravageurs nettement plus agressifs avec le changement climatique. Qui de mieux que nos agriculteurs pour cultiver le colza et en prendre soin pendant 11 mois chaque année ?

La boule de cristal n’indique pas si les prix actuellement records vont se maintenir et vont permettre à nos cultivateurs d’être décemment rémunérés pour leur travail, compte tenu de la volatilité des prix actuels et futurs de l’énergie.

Le colza, source d’huile, de protéines et d’énergie, a de l’avenir dans ce monde de transitions et continuera à fleurir nos paysages, pour le plaisir de tous.

Le direct

Le direct