Accueil Auto

Kia Niro : l’effet papillon

Remis à jour, le Kia Niro intègre une foule de petites évolutions mettant l’accent sur l’efficacité et le confort.

Temps de lecture : 2 min

Extérieurement, et cela ne sera peut-être pas au goût de tout le monde, on remarque immédiatement le montant C contrasté. En réalité, ce panneau dissimule un « tunnel aérodynamique » qui dirige l’air circulant sur les flancs de la voiture à travers un espace situé à côté des feux arrière afin de réduire la traînée causée par les turbulences. Dans le même ordre d’idée, le volet d’air actif de la calandre se ferme automatiquement lorsque le refroidissement du moteur n’est pas nécessaire afin de faciliter le flux d’air à l’avant du véhicule. Kia annonce grâce à ces modification un coefficient de pénétration dans l’air de 0,29, mais sans préciser quel était celui de l’ancien modèle.

Toujours en matière d’efficacité, les nouveaux Niro HEV (hybride) et PHEV (hybride rechargeable) sont dotés d’un mode de conduite intelligent « Green Zone » automatisant la conduite 100 % électrique dans certaines zones urbaines. Le mode Green Zone peut également gérer la charge restante sur un itinéraire prévu en surveillant et en équilibrant constamment l’utilisation de la batterie en fonction de la distance restante, en passant de l’essence à l’électricité de la manière la plus efficace possible.

Une autre innovation axée sur le respect de l’environnement concerne le chauffage désormais électrique (5,5 kWh), qui permet au véhicule de maintenir plus longtemps le mode 100 % électrique par temps froid non sans réchauffer plus rapidement l’habitacle que ne le ferait un chauffage classique. Le confort y gagne donc, tout comme la réduction des émissions à l’échappement.

À l’intérieur, Kia a décidé de donner la priorité aux matériaux écologiques. Ainsi, la garniture de toit est composée à 56 % de fibres de papier recyclées, le garnissage des sièges en similicuir est composé de polyuréthane bio à base de feuilles d’eucalyptus et les panneaux de porte sont recouverts d’une peinture sans benzène, toluène et xilène. Une attention particulière a aussi été accordée à l’insonorisation tandis que les sièges avant plus minces permettent un gain de place.

On remarquera aussi l’intégration au tableau de bord de deux écrans de chacun 10,25’’. La console centrale peut être configurée de plusieurs façons et accueillir un ordinateur portable. Enfin, la fonction Vehicle-to-Device (V2D) du Niro EV permet d’utiliser la batterie bidirectionnelle comme source d’énergie portable de 3 kW pour alimenter des appareils électriques.

A lire aussi en Auto

DS7: un peu plus près des Allemandes

Auto Avec son facelift, la DS7 prend plus que jamais ses marques dans l’univers premium, et confirme la fin des complexes face aux références allemandes de la catégorie. La meilleure preuve est l’apparition d’une nouvelle variante au sommet de la gamme, forte de… 360 ch !
Voir plus d'articles