Accueil Auto

MG HS: Sale coup pour Dacia!

Chez MG, il y a apparemment quelques stratèges qui ne sont pas nés de la dernière pluie. Après avoir pris pied sur le marché avec des véhicules électriques à prix canon, ils attaquent maintenant sur un front que les autres abandonnent : le véhicule essence low-cost !

Temps de lecture : 4 min

Il y a quelques mois, MG avait créé la surprise. Alors qu’à peu près tous les constructeurs concentrent leurs efforts sur la transition électrique, la marque sino-anglaise qui s’était (re)fait connaître avec des modèles électrifiés à prix canon, a lancé ce que personne n’attendait : une version essence de son petit SUV ZS. Et si MG sait déjà faire du prix hors concurrence avec l’électrique, imaginez ce que ça donne en thermique.

Le ZS démarre à moins de 16.000 € HTVA. Et ça, c’est en plein dans les dents du Dacia Duster ! Ses tarifs sont très proches, mais le Roumain ne peut mettre en avant un badge qui jouit encore d’une certaine aura, ni une présentation intérieure aussi flatteuse que dans le ZS. Un joli coup de MG qui, cette fois, prend carrément un coup d’avance.

Car chez Dacia, au-dessus du Duster, il n’y a rien. Du moins pour le moment. On sait que la prochaine mouture devrait monter en gamme en 2024, et qu’un SUV encore plus grand, préfiguré par le concept Bigster, devrait arriver en 2025. Mais quand celui-ci arrivera, MG aura déjà occupé le terrain du SUV familial (très) abordable avec ceci : le MG HS. Il vous dit quelque chose ? Forcément, puisque c’est la version essence du EHS Plug-in, modèle hybride rechargeable lancé chez nous fin 2020. Et on peut vous dire que pour rattraper son retard, le Bigster aura intérêt à être bon !

Prix de base

Petite remarque préalable : pour une fois, cet essai n’a que peu d’intérêt professionnel pour vous. Le modèle n’est pas disponible en 4 roues motrices, et sa capacité de remorquage est tout ce qu’il y a d’ordinaire. Ceci n’a donc pas le profil de l’outil de travail, mais à ce prix-là, on lui fait plus volontiers une place comme véhicule exclusivement familial.

D’ailleurs, entrons dans le vif du sujet : le MG HS est proposé au prix de base de 21.723 € HTVA, avec un équipement déjà très complet. Avec la totale, une boîte auto et une peinture plus sympa, on arrive au grand maximum de 27.219 € HTVA. Tout cela, on le rappelle, pour un SUV de 4,57 m de long (catégorie Peugeot 3008, VW Tiguan…), auréolé de 5 étoiles Euro NCAP, offrant de spacieuses places arrière, un coffre de 463 l, une présentation plutôt qualitative, et enfin les « bidules » du moment, comme un tableau de bord numérique, la connectivité Apple CarPlay et Android Auto, l’aide active au maintien de voie… Difficile de faire plus généreux.

Restent des lacunes déjà constatées sur la version plug-in et sur le petit frère ZS : le graphisme simpliste et l’intuitivité très relative du système multimédia, et le fait que l’écran soit un passage obligé pour les fonctions de climatisation. Mais mécaniquement et à la conduite, qu’est-ce que ça donne ?

Typé confort

Mécaniquement, c’est simplement la version plug-in, sans la partie électrique. On a donc un moteur essence 1.5 turbo 162 ch, associé à une boîte manuelle 6 rapports, ou boîte auto double-embrayage 7 rapports. Sans épater par sa vigueur, ce moteur se montre réellement agréable, souple, et très discret. On doit en revanche constater qu’il n’est pas le plus moderne de sa catégorie.

Ce qui le trahit principalement, c’est une conso un peu élevée pour un véhicule pourtant pas bien lourd. Le constructeur annonce 7,4 l/100 km officiellement, mais on tournera plutôt vers les 8 l/100 km dans la réalité, et ce sera à condition d’adopter une conduite très anticipative.

Quant aux impressions de conduite, on a tendance à trouver le HS essence meilleur que la version plug-in. On a le même confort très soigné qui mettra le véhicule en valeur sur les portions les moins entretenues du réseau routier belge, la même aisance en conduite plus rythmée (même si on sent que ce n’est pas sa priorité), et la même direction agréable. La différence est que le train avant était facilement dépassé par les 258 ch et le couple du système hybride plug-in, alors qu’il gère parfaitement la « puissance tranquille » du seul moteur essence.

Non, c’est sûr, le MG HS n’est pas l’incarnation du raffinement automobile ultime. Et il n’a rien non plus des petits roadsters de légende qu’on sort le dimanche. Mais un rapport qualité prix pareil, on ne pensait pas pouvoir un jour en trouver ailleurs que chez Dacia. Voici un généreux véhicule honnête, agréable, et qui donne vraiment l’impression d’en avoir pour son argent.

Stéphane Lémeret

A lire aussi en Auto

SsangYong Torres: un souffle nouveau

Auto Enfin débarrassé de ses problèmes financiers, le constructeur coréen revient avec un nouveau SUV qui joue la carte de la séduction. Avec le Torres, il entend jouer sur plates-bandes de certains modèles bien installés sur le marché.
Voir plus d'articles