Accueil Céréales

Jaunisse nanisante de l’orge: la surveillance est de mise!

En fonction de la date de semis, les escourgeons vont du stade 1 feuille au stade début tallage. Les désherbages ont déjà été réalisés ou sont en cours de réalisation. La question se pose d’ajouter, ou non, un insecticide lors de ce passage.

Temps de lecture : 3 min

Les variétés tolérantes JNO ne nécessitent pas de protection insecticide contre la JNO. Il convient de se poser la question pour les champs emblavés avec des variétés sensibles.

Les parcelles ont été soumises à une pression et des vols de pucerons importants suite aux conditions climatiques estivales du mois de septembre et du début d’octobre. Cette pression a cependant diminué ces derniers jours, ce qui conduit à des situations très contrastées d’un champ à l’autre selon la concordance des dates de levées et l’intensité des vols, sans compter la présence ou non de champs de maïs venant d’être récoltés dans le périmètre de la parcelle qui peut influencer très localement les populations de pucerons dans les escourgeons.

Les observations de terrain réalisées dans 21 champs d’escourgeon ce lundi 16 octobre montrent des seuils de pucerons allant de 0 % à 22 %. Pour rappel, le seuil d’intervention conseillé est de 10 % de plantes portant au moins un puceron. Il est donc vivement conseillé de réaliser un comptage pour prendre la bonne décision. Le comptage se réalise sur 10 séries de 10 plantes (=100 plantes) et doit idéalement s’exécuter par beau temps et dans les heures les plus chaudes (et donc celles où les pucerons sont les plus actifs et visibles) entre 10 et 15h. Réaliser les observations face au soleil permet de repérer les pucerons par transparence de la feuille. Lorsqu’il fait froid et humide (le matin par exemple) ou lorsqu’il y a du vent, les pucerons se cachent dans le collet de la plantule, ce qui rend l’observation difficile et peut faire prendre une mauvaise décision.

Les produits insecticides utilisés à l’automne sont principalement des produits de contact et il est utile de les positionner correctement pour éviter qu’ils « ne servent à rien » et qu’ils ne touchent aucun puceron lors de votre passage. Penser à vérifier quelques jours après le traitement si celui-ci a été efficace. Si, dans les semaines qui viennent, les conditions météorologiques restent favorables aux pucerons, il sera peut-être nécessaire de réaliser un deuxième traitement.

Liste de variétés 2023 tolérantes à virus de la JNO :

Sensation, KWS Joyau, LG Zeta, LG Zoro, KWS Exquis et KWS Feeris, LG Zelda, Fascination, Integral et Idilic, SY Lavandel, SY Harrier, LG Zebulon et KWS Delis. Dès lors, même si des pucerons y étaient observés en grand nombre, ces variétés ne justifieraient aucun traitement insecticide.

D’après le CePiCOP

, le 17 octobre

A lire aussi en Céréales

Dois-je alléger mon programme de désherbage des céréales?

Céréales Les conditions météorologiques de l’automne dernier ont, et c’est peu de le dire, compliqué la récolte des cultures de printemps. Les semis de céréales, quand ils ont pu avoir lieu, s’en sont retrouvés fortement retardés. Le début de l’hiver ne fut guère plus favorable, ce qui a pu impacter les levées. Actuellement, il n’est donc pas rare d’observer de l’hétérogénéité entre les parcelles mais également au sein d’une parcelle. L’accès aux terres est encore très difficile.
Voir plus d'articles