Accueil Céréales

Céréales: peu d’évolution dans les populations de pucerons

Depuis quinze jours, les populations de pucerons évoluent peu. Le climat venteux et pluvieux n’est pas favorable à leurs vols.

Temps de lecture : 1 min

Sur les 22 champs (escourgeon et froment) observés ce lundi 6 novembre, les parcelles présentent un taux d’infestation compris entre 0 et 8 % de plantes colonisées par au moins un puceron. Seuls deux champs, situés à Vieux-Sart et Beauvechain, présentent des colonies qui ont évolué depuis la semaine dernière (de 5 individus aptères par colonie à 12 individus). Le pourcentage de plantes colonisées par au moins un puceron reste toutefois faible (5%).

La situation reste stable pour le moment et, au vu des prévisions météorologiques annoncées, n’est pas susceptible de fortement évoluer durant la semaine en cours. Il convient toutefois de rester attentif car il n’a pas encore fait vraiment froid et les populations pourraient se redévelopper si les températures remontent. Le risque de colonisation, pour des champs de froment à peine levés, ou de recolonisation, pour des céréales déjà bien développées, traitées ou non, n’est donc pas encore tout à fait écarté. Les observations se poursuivront la semaine prochaine.

D’après le Cepicop,

A lire aussi en Céréales

Dois-je alléger mon programme de désherbage des céréales?

Céréales Les conditions météorologiques de l’automne dernier ont, et c’est peu de le dire, compliqué la récolte des cultures de printemps. Les semis de céréales, quand ils ont pu avoir lieu, s’en sont retrouvés fortement retardés. Le début de l’hiver ne fut guère plus favorable, ce qui a pu impacter les levées. Actuellement, il n’est donc pas rare d’observer de l’hétérogénéité entre les parcelles mais également au sein d’une parcelle. L’accès aux terres est encore très difficile.
Voir plus d'articles