Le colza d’hiver en province de Hainaut: les variétés sous la loupe du Carah

Le colza a connu, toutes régions confondues, une période de floraison particulièrement longue.
Le colza a connu, toutes régions confondues, une période de floraison particulièrement longue. - M. de N.

La saison culturale 2016-2017 du colza a débuté par un semis dans de bonnes conditions de sol, suivi par un manque de pluie occasionnant parfois des levées irrégulières et des hétérogénéités entre parcelles. Malgré cela, en Hainaut, la culture s’est bien développée durant l’automne profitant des températures relativement élevées et donnant lieu à un enracinement très satisfaisant.

La période hivernale s’est caractérisée par des gels parfois intenses mais n’occasionnant que peu de pertes foliaires sur des colzas généralement bien implantés.

Les insectes n’ont pas fait  l’actualité en 2017.
Les insectes n’ont pas fait l’actualité en 2017. - M. de N.

La reprise de végétation s’est faite précocement durant le mois de mars, les méligèthes étaient présents mais leur nombre ne justifiait généralement pas une intervention insecticide.

Les variétés ont commencé leur floraison relativement précocement par rapport aux autres années, la plupart ayant déployé leurs pétales jaunes avant le 10 avril. La période de floraison s’est étirée de manière exceptionnelle en raison de températures basses et de gelées nocturnes occasionnant parfois des avortements floraux, souvent compensés par l’élaboration de fleurs secondaires.

Bien qu’une période de sécheresse importante se soit déroulée lors du remplissage des siliques, les rendements ont positivement surpris.

D’après Julien Louvieaux et Olivier Mahieu,

Carah

Le direct

Le direct