Accueil Chevaux

Chevaux

Chevaux

Réferendum du Cheval de l’année 2022: choisir, c’est renoncer!

Chevaux Quelle nouvelle année pour le saut d’obstacles belge. Les chevaux belges se sont distingués. Avec de nombreux succès à la clé. Médailles d’or, victoires et autres places d’honneur prestigieuses sont tombées à la pelle. Cela n’a pas facilité la sélection des dix chevaux qui peuvent concourir pour le titre de « Cheval de l’année ». C’est dorénéavant à vous de décider lequel de ces dix chevaux peut effectivement ajouter le titre de « Cheval de l’année » à son palmarès déjà bien rempli.
L'info en continu Voir toute l’actualité en continu >

Abonnez-vous

Recevez chaque semaine votre journal Le Sillon Belge, accès 24h/24 à l'édition numérique et des avantages exclusifs.

Je m'abonne

Elisez votre cheval de l’année 2021

Malgré la récente annulation de l’édition 2021 du Jumping de Malines, notre référendum du cheval de l’année tient toujours. Parmi ces 10 chevaux nommés, votez!

En route pour un cheval de trait ardennais à la portée de tous

Ce dimanche matin, 26 septembre 2021, le champ de course de Chantilly est désert. Ils s’étaient pourtant tous donnés rendez-vous dans la capitale du cheval, avant de rejoindre Paris, l’ultime étape de cette route magique, « La Route du Poisson ». Depuis Boulogne-sur-Mer, les équipages devaient se relayer sur une vingtaine d’étapes distantes d’une quinzaine de kilomètres chacune. Une ode aux races de chevaux de trait, une fête des terroirs. Ce dimanche matin-là, à Chantilly, la crème avait un goût amer.

Périlleux chantier de débardage avec Pirou et Jolie, attelés en flèche

À l’approche de La Roche-en-Ardenne, la brume n’était pas encore détachée des cimes. Alors que la profondeur des vallons détourne mon attention de la route, au sommet de l’ultime lacet, j’aperçois Jean-Paul Moureau, prêt avec les chevaux dans le van. Après une demi-heure de route, nous arrivons dans les parcelles où les grumes d’épicéas attendent le débusquage .

Le choix des lecteurs

Plaidoyer pour l’utilisation du Cheval de trait

Un soir, au journal télévisé, le responsable de « Carriage Tour » à Bruxelles, expliquait ses difficultés de concilier son activité de visites touristiques en calèches avec une opposition politico-philosophique antispéciste du parti « Dieranimal ». Plus récemment, ce parti politique a contesté le ramassage scolaire par hippobus dans une commune bruxelloise.

Se transcender avec les Franches-Montagnes

Lorsque l’orgueil juvénile rebroussera chemin pour faire place à la sagesse, l’amateur du cheval préférera un cheval facile à vivre. Un compagnon agréable, qui accepte en outre tant la selle que l’attelage. C’est ainsi qu’en sillonnant les collines hennuyères, le Sillon Belge rencontra Luc Verbeke et ses Franches-Montagnes.

Mieux se faire comprendre des chevaux en leur parlant comme à de jeunes enfants

Pour s’adresser à un animal, de nombreuses personnes adoptent instinctivement une manière de parler qui est proche de celle que l’on prend pour parler à un jeune enfant : le ton de la voix est plus aigu et les intonations exagérées. Il en va de même pour beaucoup de cavaliers avec leurs chevaux. Mais ces animaux sont-ils sensibles à cette façon de parler ? Il semblerait que oui.